La France a besoin d’une règle de dépenses à long terme pour récupérer des fonds – OCDE

PARIS (Reuters) – L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a relevé jeudi ses prévisions de croissance, affirmant que la France a besoin d’une règle de dépenses pluriannuelle pour limiter les fonds publics post-gouvernementaux.

Photo d’archive : le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Myre, assiste à une conférence de presse le 22 septembre 2021 pour présenter le budget 2022 du gouvernement français au ministère des Finances Percy à Paris, France. REUTERS / Gonzalo Fuentes

La reprise de la deuxième économie de la zone euro a dépassé la plupart des attentes cette année, les dépenses de consommation restant à la traîne par rapport à la campagne de vaccination de masse.

La croissance est projetée à 6,8% cette année et à 4,2% en 2022, selon le rapport approfondi de l’OCDE sur l’économie française. C’était le crayon plus tôt cette année à 6,3 % et l’année prochaine à 4,0 %.

Les mesures gouvernementales de soutien à l’économie pendant la crise ont gravement entravé les finances publiques et provoqué un endettement record, ainsi que la France prévoyant d’importants investissements pour décorboniser l’économie et faire face à une augmentation des coûts due au vieillissement de la population.

Avec des dépenses publiques déjà à 60 pour cent du PIB, l’OCDE a déclaré que la France avait besoin d’une règle de dépenses pluriannuelle qui aurait un effet positif sur le contrôle du déficit dans les pays à coût élevé comme la Suède.

Il a déclaré qu’il obligerait le gouvernement à rationaliser les dépenses avec des examens approfondis pour s’assurer que l’argent est bien dépensé, ce qui, selon l’OCDE, n’a pas toujours été le cas pour d’innombrables organismes publics à différents niveaux.

READ  Après l'Afghanistan, l'Europe se demande si ce que dit la France sur les Etats-Unis est correct

Bien que le ministre des Finances Bruno Le Maire ait écrit dans la constitution en faveur de la règle des dépenses pluriannuelles, le président Emmanuel Macron ne s’est pas encore prononcé pour ou contre.

L’OCDE a déclaré que le système de retraite français était trop fragmenté et trop cher. Avec l’élection présidentielle prévue en avril prochain, Macron a abandonné ses projets de réforme la semaine dernière.

La France, comme de nombreux pays européens, est à la traîne dans ses objectifs de réduction de CO2, et l’OCDE a déclaré qu’elle devait non seulement augmenter les investissements verts, mais aussi réduire progressivement les allégements fiscaux au profit des pollueurs et augmenter des taxes plus respectueuses de l’environnement.

Macron a abrogé la taxe carbone en 2018, déclenchant des vagues des manifestations de rue les plus violentes depuis des décennies et déclenchant un mouvement anti-élite plus large au nom des sous-vêtements jaunes à haute visibilité portés par les manifestants.

le rapport de Le Thomas ; Montage Toby Chopra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *