La France a nié pouvoir cesser d’exporter de l’électricité vers l’Italie

Une vue du logo de la société Electricité de France (EDF) sur la façade du siège d’EDF à Paris, France le 7 juillet 2022. REUTERS/Johanna Geron

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

PARIS, 17 septembre (Reuters) – La France a démenti samedi les informations selon lesquelles EDF (EDF.PA), contrôlée par l’État, avait averti qu’elle pourrait suspendre ses exportations d’électricité vers l’Italie et a réaffirmé son engagement de « solidarité » avec ses voisins alors que l’Europe se débat. Avec la crise énergétique.

Le journal italien La Repubblica a rapporté samedi qu’il avait reçu un avis écrit d’EDF pour suspendre les exportations d’électricité pendant deux ans dans le cadre des plans d’économie d’énergie de la France.

Un porte-parole du ministère italien du changement environnemental a confirmé plus tard l’article du journal.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

« Les autorités françaises démentent ces informations et réaffirment leur volonté d’intégration mutuelle de l’électricité et du gaz avec nos voisins européens », a déclaré le ministère français de la Transition énergétique dans un communiqué.

Un porte-parole d’EDF a démenti avoir prévenu que le groupe pourrait arrêter ses exportations d’énergie vers l’Italie.

Interrogé sur le rapport de La Repubblica, un porte-parole du ministère italien du changement environnemental a confirmé le contact avec le ministère, affirmant que « le problème est connu depuis des mois en raison de problèmes dans les centrales nucléaires françaises ».

« Il n’est pas évident que cela se produise, mais pour être prêts, les techniciens du ministère travaillent depuis des mois sur différents scénarios », a déclaré le porte-parole à Reuters.

READ  Racing Kia AWD Sportage GPS 'Algeria to Clipuise Rally'

La France a contribué à soutenir l’approvisionnement en électricité de l’Europe pendant des années, fournissant environ 15 % de sa production totale d’électricité.

La France représentait 5 % de la consommation annuelle d’électricité de l’Italie en 2019, selon les données d’Eurostat.

Mais les réparations des centrales nucléaires françaises cette année ont vu sa propre production d’énergie nucléaire tomber à son plus bas niveau en 30 ans, ce qui en fait un importateur net d’énergie.

Les pays européens sont en proie à une crise énergétique alimentée par une baisse des approvisionnements russes en gaz naturel à la suite du conflit ukrainien.

Dans un effort pour augmenter les économies de gaz, le gouvernement italien a déclaré qu’il visait à réduire le chauffage de 1 degré Celsius dans les bâtiments résidentiels publics et privés d’ici le second semestre 2022, tout en réduisant le chauffage d’une heure par jour.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Par Benjamin Malet à Paris et Giselta Vagnoni à Milan Reportage par Dominique Vidalan Montage par Helen Popper

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.