La France accepte la position de leader de l’UE et plaide pour une « autonomie stratégique » Actualités | DW

La France a pris samedi les rênes de la présidence tournante de l’UE pour la nouvelle année, prenant le contrôle d’un groupe de 27 membres.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré que le nouveau modèle de développement de l’Europe doit inclure l’innovation continentale, la création d’emplois et la sécurité de l’emploi pour être compétitif à l’échelle mondiale et conforme aux efforts d’atténuation du changement climatique de l’autre côté de l’épidémie.

« Cet agenda pour une Europe souveraine sera accéléré avec la présidence de l’Europe. L’Europe doit relever des défis économiques, éducatifs, migratoires et militaires clés », a déclaré Macron dans un communiqué.

Plus précisément, la France espère promouvoir le salaire minimum, la taxe carbone et une réglementation plus stricte des grandes technologies à travers l’UE.

Que signifie le poste de président de l’UE pour Macron et la France ?

Macron est confronté à un défi électoral en avril, avec des élections prévues les 10 et 24 avril. Bien qu’il n’ait pas encore dit s’il se représentera, Macron devrait annoncer officiellement sa candidature à sa réélection en février.

La présidence de l’UE de la France arrive à un moment politiquement favorable pour lui, car c’est l’occasion pour lui de montrer la France comme une puissance européenne. Cela rejoint d’autres motivations et messages qu’il souhaite transmettre à l’électorat local avant l’élection présidentielle du pays.

« La présidence de l’UE lui donne la plate-forme pour mettre son record européen au premier plan, se distinguer de ses rivaux et apporter de nouvelles propositions et de nouvelles idées », a déclaré à l’AFP Clary Damesme, du groupe de réflexion berlinois. .

READ  La bague France change pour le deuxième test contre les Wallabies

Quel est l’agenda de la France ?

Sous l’impulsion de l’Union européenne, la France souhaite maintenir la numérisation du continent et la protection du climat au premier plan.

« L’autonomie stratégique » et le renforcement du salaire minimum sont des priorités clés.

« La présidence française doit être un moment de prise de conscience pour la régulation et la responsabilité des sites numériques, la tarification du carbone aux frontières européennes sur les biens importés, le salaire minimum et notre relation avec l’Afrique », a déclaré Macron dans un communiqué.

La coalition au pouvoir en Allemagne voit également la validité de la vision de Macron d’une « autonomie stratégique » en Europe.

La grande lutte pour le pouvoir entre Berlin et Paris, en particulier entre les États-Unis d’une part et la Chine et la Russie d’autre part, a le potentiel d’affecter négativement l’UE.

Qu’a dit Berlin à propos de la présidence française de l’UE ?

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Bர்பrck, a déclaré que son pays et la France avaient l’obligation de renforcer l’UE et d’en faire une grande puissance mondiale lorsque la France assumera la direction de l’UE.

S’adressant à l’AFP, Baerbock a déclaré que l’Allemagne et la France étaient « des amis proches au cœur de l’Europe et étaient capables d’accepter la responsabilité particulière d’une UE, d’agir et de regarder vers l’avenir ».

L’Allemagne accueillera le prochain sommet du G7 des pays riches lorsque l’Allemagne prendra la présidence du G7 au début de la nouvelle année.

Président de l’UE en 2022

La présidence de l’Union européenne tourne tous les six mois entre les États membres du bloc des 27 nations.

READ  Un logiciel espion « trouvé sur les téléphones de cinq membres du cabinet français » | La France

C’est la 13e fois que le président français prend ses fonctions.

Partout à Paris, la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe et le Palais de l’Élysée étaient tous illuminés du bleu du drapeau de l’UE pour l’événement.

En été, la République tchèque aura son tour le 1er juin, date de la fin de la présidence française de l’UE.

ar / rs (AFP, dpa)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.