La France doit construire un partenariat équilibré avec l'Afrique, déclare le ministre des Affaires étrangères à propos de sa visite au Kenya

La France entend renouer ses liens avec l'Afrique et construire des « partenariats symétriques » bénéfiques au continent, a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjournay au début de sa première visite au Kenya.

Les relations entre la France et certaines de ses anciennes colonies africaines se sont récemment détériorées, le continent étant devenu un champ de bataille diplomatique au milieu de l’influence croissante de la Russie et de la Chine.

Selon le ministère des Affaires étrangères, le choix de commencer la visite de Séjourné au Kenya est de souligner que les relations de la France avec le continent africain ne se limitent pas aux questions de sécurité.

« Pour le bénéfice de tous les pays, la tâche de la France sera de renouveler et de construire des partenariats équilibrés et mutuellement respectueux avec les pays africains », a déclaré le ministre des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre kenyan Musalia Mudavadi.

« C'est notre feuille de route : diversifier ces partenariats et les construire au profit des pays dans lesquels nous allons investir. »

Il a déclaré que l'Afrique était une « priorité » de la politique étrangère française car « le continent est en passe de devenir une puissance culturelle, économique et diplomatique… qui comptera dans l'équilibre du monde ».

Des liens économiques forts

La France et le Kenya entretiennent de bonnes relations diplomatiques – le président Macron s'est rendu au Kenya en 2019 et le président kenyan William Ruto Il s'est rendu à deux reprises à Paris depuis son élection en 2022.

Lire la suite dans RFI anglais

READ  La France veut que la législation européenne soit modifiée « cette semaine » pour réprimer les protestations des agriculteurs

En savoir plus:
A Mitahato, les villageois kenyans parlent français
Les hausses d'impôts pour sauver l'économie kenyane « écraseront les entreprises »
Macron fait référence à un envoyé spécial pour les pays africains dotés de bases militaires françaises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *