La France envisage de nouvelles réglementations gouvernementales avant le soulèvement attendu d’Omigron

Posté sur:

Le président français Emmanuel Macron devrait annoncer une nouvelle action du gouvernement lundi alors que le pays se prépare à une nouvelle augmentation des poursuites en raison de la propagation rapide de la variante Omigron.

Les hôpitaux risquent de couler à nouveau après que 100 000 cas ont été signalés samedi, le niveau quotidien le plus élevé en France depuis l’épidémie il y a près de deux ans.

Bien que des millions de personnes aient reçu des rappels ces dernières semaines, les experts de la santé estiment que le nombre de cas quotidiens augmentera rapidement à la mi-janvier.

Près de 3 300 personnes sont actuellement en soins intensifs et sont revenues au-dessus du seuil de crise de 3 000 fixé par les autorités pour faire face aux pires cas.

Macron tiendra une réunion de crise avec des membres clés de son cabinet et des représentants des organisations françaises de santé publique par visioconférence depuis sa maison de vacances méditerranéenne à Bregan à 16h00 (15h00 GMT).

Une mesure à l’étude est de contrôler le Govt Health Pass du pays, qui n’exige que ceux qui ont été complètement vaccinés pour entrer dans les restaurants, les théâtres et autres lieux publics.

Les bars ou les cafés sans sièges de table peuvent également nécessiter un test de réussite et un test négatif, et les discothèques peuvent être tenues de rouvrir en janvier après une fermeture de quatre semaines le 6 décembre.

Certains médecins ont recommandé un couvre-feu le jour du Nouvel An, tandis qu’un groupe d’agents de santé souhaite reporter le retour des élèves à l’école après les vacances, qui sont fixées au 3 janvier.

READ  Séisme de magnitude 3,2 à 15 km à l'ouest de Poitiers, France

Le port du masque peut être obligatoire en extérieur, comme cela a déjà été imposé en Savoie et dans d’autres pays européens des Alpes françaises.

Les autorités ont exhorté les gens à ne pas organiser de fêtes ou de grands rassemblements familiaux pendant les vacances, et environ 22 millions des 40 millions éligibles ont reçu des injections de rappel convoitées.

(AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *