La jeune femme qui a lancé une petite entreprise explique comment elle l’a multipliée par trois en un mois

  • Une jeune femme était ravie de partager son parcours pour développer sa petite entreprise en un mois
  • Dans une vidéo virale sur TikTok, elle a expliqué comment elle a démarré son activité de vente au détail avec une modeste collection de produits.
  • Après avoir exposé sa marchandise à l’extérieur de son magasin pour attirer des clients potentiels, elle a réalisé une croissance significative et a triplé son stock initial.

Je remarque: Laissez vos commentaires sur TUKO.co.ke. Ou non Ce court formulaire. Aidez-nous à mieux vous servir!

Une jeune femme heureuse a partagé son expérience de développement de sa petite entreprise en seulement un mois, une histoire qui est rapidement devenue populaire sur TikTok.

Une femme reconnaissante de la croissance de son entreprise. Source de l’image : @mhidey22123
Source : Contenu généré par l’utilisateur

Elle a décrit avoir commencé avec quelques articles seulement, qu’elle exposait devant sa devanture pour attirer l’attention des passants.

Au fil du temps, il s’est considérablement développé Son stockLes étagères, peu garnies, sont désormais remplies à ras bord.

Lire aussi

Les parents reçoivent le premier salaire de leur fille et le répartissent entre les membres de la famille

En un mois, elle disposait de trois fois plus d’articles qu’avant, ce qui démontre l’incroyable croissance de son organisation, comme le montre @mhidey22123.

Regardez la vidéo ci-dessous :

Réactions sur les réseaux sociaux

Voici quelques-unes des réactions de ses fans sur les réseaux sociaux :

Ťhē-9slim-ini :

« Vous ouvrirez ensuite un grand supermarché, félicitations. »

Nid de patron 12 :

« Just Rite Supermarket a commencé avec deux magasins il y a des années et est maintenant partout, je vous déclare la même gloire au nom de Jésus. »

Tolu a également commenté :

« Je me souviens que lorsque j’ai écrit pour la première fois sur ce magasin, les gens dans la section commentaires ont commencé à rire. Dieu est bon. »

Maman Choselli :

« Je continuerai à applaudir les autres jusqu’à ce qu’ils m’applaudissent. Je suis très heureux pour vous. »

Muheez Almas 433 :

« Félicitations. Et j’ai aussi commencé. Dieu, qui a fait pour vous, fera aussi pour moi, afin que je sois comblé de vous.

Une ancienne fille de Mombasa dirige désormais un commerce de gros

READ  Ministre : la Turquie n'a aucun problème avec l'approvisionnement en gaz

Lire aussi

5 femmes kenyanes en Arabie Saoudite partagent une vidéo d’elles travaillant ensemble comme femmes de ménage dans la même maison

Dans une histoire précédente, TUKO.co.ke a parlé de Catherine « Ciru » Wanjiru, qui a été forcée de devenir fille de courses en 2018 pour nourrir ses deux enfants.

C’était un projet qu’elle allait méticuleusement développer pour en faire une entreprise florissante qui paie désormais ses factures.

Après avoir gagné 1 000 Ksh en frais de service, Ciru possède désormais une entreprise de vente en gros bien établie à Mombasa.

Elle a souligné l’importance de commencer là où l’on est et de ne pas avoir honte de son travail, affirmant que Dieu multipliera nos efforts.

La relecture a été effectuée par Nyambora Guthwa, journaliste et rédactrice en chef de TUKO.co.ke.

source: légitime.ng

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *