La légende de Leeds Arthur France apparaît dans Missing Portraits

Dit le Dr Arthur France MBE, dont le portrait sera le premier d’une série intituléephotos manquantes« .

Dans le cadre du programme d’histoire ouverte à Harewood House, la commande d’une nouvelle série de photographies spécialement commandée par le comte et la comtesse de Harewood, David Lascelles et Diane Howes, photos manquantes Il cherche à corriger l’équilibre des portraits à la maison en photographiant des modèles d’origine afro-caribéenne qui ont des liens avec Harwood et l’histoire de la famille Lascelles.

Le photographe et réalisateur Ashley Carell de Leeds a produit l’image, inspirée par le style formel de portrait utilisé pour représenter la famille Lascelles depuis le 18ème siècle.

L’image sera présentée comme une partie importante de la collection permanente de Harewood House, alors que la famille Lascelles travaille avec le Harewood House Trust pour continuer à lutter contre la sous-représentation diversifiée au sein de leur groupe.

Né à Nevis en 1935, le Dr France arrive à Leeds en 1957 pour rejoindre sa sœur Eileen qui a émigré quelques années plus tôt. Il a été très actif dans la communauté et la vie politique de Leeds et l’une de ses réalisations les plus durables a été la fondation du Leeds West Indian Carnival en 1967.

Le portrait du Dr France sera accompagné d’une exposition célébrant sa vie et sa contribution
tome La vie culturelle de Leeds.

Arthur France : Le fils d’une petite île Il racontera l’histoire d’Arthur d’un garçon qui a grandi sur l’île caribéenne de Nevis pour devenir l’une des principales personnalités de la communauté de Leeds.

READ  L'Algérie fait don d'un vaccin COVID-19 de Chine

À travers une présentation créative d’objets, de textes et d’images, l’exposition contextualise la vie du Dr France à travers les expériences de la communauté caribéenne de Leeds depuis les années 1950.

Installé dans quatre pièces du State Floor de Harewood, Arthur France : Le fils d’une petite île Il présentera une exposition inspirée du salon du Dr France.

Une gamme d’objets et de souvenirs prêtés au Trust seront exposés, notamment une balle de cricket donnée au célèbre joueur de cricket Dr France, Sir Viv Richards, et une batte de cricket signée de la tournée des Antilles en Angleterre en 2000.

Il y aura également une installation célébrant le rôle d’Arthur dans la fondation du carnaval antillais de Leeds, qui remonte à la résistance et à la libération des Africains réduits en esclavage dans les Caraïbes.

Le spectacle comprendra un costume conçu par le Dr France pour célébrer le 50e anniversaire du carnaval antillais de Leeds en 2017. Il conçoit un costume chaque année dans le cadre des festivités.

Lascelles et Howse, comte et comtesse de Harewood ont déclaré: « Il y a plusieurs centaines de peintures historiques à Harewood House. Ce ne sont que des Blancs issus de milieux privilégiés, et la plupart d’entre eux sont des membres de la famille Lascelles. »

« Il n’y a pas de gens de couleur. photos manquantes Il vise à commencer à rétablir cet équilibre en « équipant » l’ensemble d’une série de portraits d’hommes et de femmes de couleur ayant un lien contemporain avec Harwood.

« Bien qu’il n’y ait rien que nous puissions faire pour changer l’histoire de Harewood et la source de la richesse qu’il a construite, nous pouvons être plus ouverts et inclusifs en en discutant et ainsi mieux en mesure de représenter le monde dans lequel nous vivons maintenant.

READ  L'Algérie a notifié 231 nouveaux cas de COVID-19, pour un total de 102144 cas

« Nous sommes donc ravis que la première photographie de cette série soit celle de notre cher ami, le Dr Arthur France MBE – une figure de proue de la communauté de Leeds et fondateur du Leeds West Indian Carnival, le premier du genre en Europe.

« Nous espérons qu’en partageant l’histoire d’Arthur et celles des séances photo ultérieures, nous pourrons encourager un discours positif sur notre histoire commune et commencer à essayer de créer une société plus égalitaire aujourd’hui. »

Le Dr France a déclaré : « Je suis ravi d’être le premier sujet de la nouvelle série « Lost Pictures » commandée par David Lascelles et Diane Howse pour Harewood House.

«Nous venons de célébrer le 55e anniversaire du carnaval antillais de Leeds, qui a été lancé non seulement comme une célébration de la culture et du patrimoine caribéens, mais comme une célébration de nos ancêtres et de leur libération.

« Représenter le peuple afro-caribéen de Harewood est impératif pour que chacun comprenne notre histoire commune et pour représenter les personnes qui ont rendu cet endroit possible. »

Graeme’s Tales débarque au Museum of London

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.