La Libye et l’Algérie cherchent à activer des accords commerciaux et économiques d’intérêt mutuel

La réunion entre les ministres a porté sur la réouverture des frontières terrestres entre les pays et l’activation des accords commerciaux. [Photo: GNU]

Mohamed El Hawaij, ministre de l’Économie et du Commerce au sein du gouvernement d’unité nationale, et Ayman bin Abdel Rahman, ministre algérien des Finances, ont discuté des moyens de renforcer la coopération bilatérale sur plusieurs fronts.

Les ministres ont passé en revue les efforts déployés pour stimuler le commerce bilatéral et accélérer l’ouverture du poste frontière Ghadames-Debdib.

En outre, ils sont convenus de réexaminer, d’examiner et de réviser les accords commerciaux et économiques, ainsi que de discuter des termes de l’accord de double imposition, en coopération avec le Ministère des finances du Gouvernement d’unité nationale.

En outre, les deux parties ont discuté d’un mécanisme pour établir un partenariat commercial entre les acteurs économiques libyens et algériens, en renforçant le rôle du secteur privé dans les deux pays, en améliorant les visites des délégations commerciales, en organisant des expositions conjointes spécialisées et en établissant des canaux de communication permanents entre les fonctionnaires. et comités techniques. Connaître tous les développements et développements dans les domaines de l’économie et du commerce.

READ  Perspectives du marché mondial des tramways et des trains légers: 2021 et au-delà - ResearchAndMarkets.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *