La Maison Blanche fait référence à un « goulot d’étranglement logistique dangereux » dans les projets d’envoi d’avions en Ukraine

La ministre irlandaise de la Justice, Helen McEntee, a déclaré qu’au moins 2 500 réfugiés ukrainiens sont arrivés en Irlande jusqu’à présent, et que d’autres devraient arriver plus tard mercredi.

S’adressant aux journalistes à l’aéroport de Dublin mercredi, McEntee a déclaré que le gouvernement irlandais essayait de traiter les arrivées « le plus rapidement possible » et de « fournir ce dont ils ont besoin ».

L’Irlande a choisi de se joindre à l’initiative de l’Union européenne visant à offrir une protection temporaire aux réfugiés, en s’éloignant de l’obligation de visa jusqu’à trois ans.

Le ministre ukrainien de la Justice a déclaré qu’au moins les deux tiers des arrivées étaient des femmes, ajoutant qu’un tiers des arrivées avaient cherché un logement temporaire.

« Il y a beaucoup d’enfants qui arrivent, donc nous avons des chambres, avec des jouets avec des berceaux dessus avec des dessins animés dessus. Vous savez, les gens ont voyagé pendant des jours, ils ont vécu une expérience très traumatisante », a déclaré McEntee à Irish Radio. Newstalk dans une interview mercredi.

Des responsables du ministère irlandais de la Justice sont à l’aéroport pour accueillir les réfugiés et travailler avec eux pour obtenir des numéros d’identification nationaux et la résidence, selon Roderic O’Gorman, ministre irlandais de l’égalité.

O’Gorman a déclaré mardi à la station de radio irlandaise RTÉ Radio 1 que le gouvernement irlandais mettait en place une unité dédiée sous son administration pour s’occuper des réfugiés ukrainiens.

O’Gorman a déclaré que l’Irlande avait « considérablement augmenté » sa capacité hôtelière à court terme, soulignant que l’hébergement hôtelier restait une « réponse à court terme » au problème.

READ  La Grande-Bretagne resserre les règles COVID tandis que le monde est en alerte sur omicron

Le gouvernement irlandais reconnaît la nécessité d’une « réponse à long terme également », ajoutant qu’il reste encore du travail à faire avant que des propositions ne soient soumises au gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.