La marche du Raja et le parcours de la Kabylie vers la finale de la Coupe de la Confédération de la CAF

Les Marocains du Raja Casablanca et les Algériennes de la JS Kabylie ont eu une participation contradictoire dimanche à la finale de la Coupe de la Confédération de la CAF au Bénin le mois prochain.

Le favori du titre, le Raja, a battu Pyramids, le finaliste de 2020, 5-4 aux tirs au but après que le match retour des demi-finales a abouti au même résultat 0-0 lors de la première confrontation le week-end dernier.

La Kabylie, sextuple championne de la CAF, a facilement atteint son apogée le 10 juillet à Cotonou, battant les Camerounais Coton Sport 3-0 à Alger pour remporter une victoire 5-1 au total.

A Casablanca, les deux équipes ont eu besoin de 16 tirs au but, et Abdelilah Madkour a inscrit le tir au but qui a permis aux Aigles verts marocains de faire match nul.

Le Raja espère devenir le premier club du royaume du nord à remporter le titre africain équivalent à l’UEFA Europa League à deux reprises après avoir battu le V Club de la République démocratique du Congo lors de la finale 2018.

Il a remporté les six matches de groupe cette saison sans encaisser et a snobé les célèbres pirates sud-africains d’Orlando en quarts de finale grâce à trois buts de Ben Malango.

L’attaquant physiquement fort de la RD Congo a failli sortir de l’impasse au match retour alors que la tête de la première mi-temps frappait les arbres.

Le Maroc n’était pas un terrain de chasse heureux pour Pyramids, le club du Caire au coût élevé financé par des hommes d’affaires saoudiens et émiratis.

READ  La série NTT INDYCAR étend sa portée de diffusion mondiale grâce à de nouveaux partenariats

Ils ont perdu la finale de 2020 1-0 contre Al-Nahda Berkane à Rabat et ont perdu 2-0 contre le Raja en phase de groupes cette saison.

A Alger, la Kabylie a scellé une place en finale dès la première mi-temps en prolongeant son avance d’un but depuis le match aller à Yaoundé pour mener 5-1 au général en marquant trois buts sans riposte.

L’ancien footballeur de l’académie de l’Atletico Madrid, Zakaria Boulahia, a été le premier à marquer, dépassant le gardien de Coton Narcis Nylend après une contre-attaque à la sixième minute qui l’a déchaîné.

Badr El-Din Souieh a marqué son quatrième but lors des éliminatoires africains en convertissant un penalty à la 37e minute d’un tir dans le coin inférieur droit après avoir attendu que Nlind s’engage.

Boulahia a complété la défaite dans la première mi-temps des arrêts de jeu en passant le ballon dans le filet non protégé après que Walid Ben Sharifa l’ait mis.

Alors que le Raja s’apprête à débuter la finale en tant que candidat, il n’ose pas sous-estimer les Kabyles, qui ont réussi toutes les finales de la CAF auxquelles ils ont participé.

Le club algérien a remporté la Ligue des champions de la CAF en 1981 et 1990, la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe en 1995 et la Coupe de la CAF trois fois de suite à partir de 2000.

dl / dj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *