La meilleure escrimeuse française, Ysourah Thibault, nie tout dopage après avoir été temporairement suspendue

Ysora Thibos, championne du monde d'escrime française, a été provisoirement suspendue après avoir été testée positive à une substance interdite à partir d'un échantillon le 14 janvier.

Thibus, 31 ans, a été contrôlé positif à l'ostarine, une substance interdite par l'Agence mondiale antidopage.

« Je nie avec la plus grande rigueur m'être donné un quelconque stimulant », a écrit Thibus vendredi sur les réseaux sociaux, selon une traduction du français. Il a ajouté : « Les résultats négatifs de dizaines de tests effectués cette année, comme toutes les autres années, en témoignent. Aussi, à 169 jours du début des Jeux Olympiques de Paris, qui constituent le rêve de ma vie de femme et d'athlète, chacun comprendra que cette information a d'abord créé un effet d'étonnement en moi et chez tous ceux qui ont contribué à ma préparation. . Après cette première touche, je lance aujourd'hui une attaque visant à prouver mon innocence pour me permettre de filmer demain ce qui sera le plus beau tournoi de ma carrière.

Thibus peut demander que son échantillon B soit testé.

La suspension provisoire pourrait être levée si Thibos prouve au tribunal disciplinaire de la Fédération internationale d'escrime que l'infraction impliquait probablement un produit contaminé.

Thibos faisait partie de l'équipe de France médaillée d'argent aux Jeux de Tokyo, ses troisièmes Jeux olympiques.

Elle a remporté le titre mondial individuel en 2022 et a perdu en huitièmes de finale aux championnats du monde l’année dernière.

READ  Pleine confiance en la police française pour Paris 2024 après les leçons de la finale de la Ligue des Champions - Comité International Olympique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *