La pandémie de COVID-19 provoque une forte augmentation de l’utilisation des médias sociaux

Une année de blocages liés aux coronavirus a considérablement augmenté l’utilisation des médias sociaux par les gens dans tous les groupes d’âge, selon une étude récente de Sortlist, une plate-forme basée en Belgique qui rassemble des entreprises avec des agences de marketing et des créateurs qui correspondent à leurs besoins.

Ils ont interrogé 1 000 personnes en France, en Belgique, en Allemagne, en Espagne et aux Pays-Bas afin de savoir comment différentes générations utilisent les réseaux sociaux en réponse à la pandémie de Covid-19.

« Ce serait négligent de notre part de nier que cette pandémie a eu un impact énorme sur le comportement humain dans tant de domaines différents », a déclaré au Brussels Times Anne Gayle C, directrice du contenu chez Sortlist UK.

Ce que Sai et d’autres chercheurs ont appris, c’est que l’utilisation globale des médias sociaux a augmenté de 78% parmi les Millennials et la génération Z interrogés pendant la pandémie, et plus d’enfants passent leur temps florissant sur des applications comme Facebook, Instagram, Twitter et Youtube, avec beaucoup de personnes. Rejoindre les plateformes pour la première fois pendant les blocages du coronavirus.

“Nous avons vu beaucoup de données incroyablement intéressantes”, a déclaré Sy, qui a noté que si l’augmentation de l’utilisation chez les jeunes n’était pas particulièrement surprenante, le nombre de personnes de plus de 65 ans qui ont rejoint était étonnamment élevé.

“Ce que nous avons trouvé vraiment cool, c’est que pour les baby-boomers, un sur quatre ou environ 25 pour cent a rejoint l’année dernière, mais en Belgique, c’était environ 30 pour cent, ou un tiers”, a déclaré Sy.

READ  Euro 2020 : les actuels leaders dans la course au Soulier d'Or ; Où en sont Ronaldo et Benzema ? | actualités footballistiques

le une étude Il a également constaté que les raisons de l’utilisation des médias sociaux ont changé.

“Les médias sociaux – à l’époque où ils ont commencé – signifient que pour les adolescents, ils ne peuvent plus simplement parler à leurs amis à l’école. Vous pouvez rentrer chez vous et parler à vos amis 24h / 24 et 7j / 7. Nous utilisons les médias sociaux pour les interactions sociales ”, a expliqué Si. .

Mais maintenant, nous avons remarqué que les médias sociaux sont utilisés pour le divertissement. C’est devenu un havre de paix. »

Bien que ce ne soit peut-être pas l’objectif principal de l’utilisation des médias sociaux, à travers toutes les générations, la majorité des répondants ont convenu que les réseaux sociaux les ont aidés à maintenir une vie sociale pendant la pandémie.

Le nombre de nouveaux arrivants est reflété dans un autre rapport de Hootsuite, une plate-forme de gestion des médias sociaux, qui a enregistré une augmentation totale de 300 millions de nouveaux utilisateurs de médias sociaux entre avril 2019 et avril 2020, lorsque Covid-19 les a tous fermés et éliminé le visage. -opportunités en face-à-face. Le visage de la socialisation.

“C’était intéressant de voir ce changement dans les médias sociaux utilisés à l’époque pour les interactions sociales, et maintenant c’est un divertissement à temps plein”, a déclaré Sy.

Les jeunes générations n’entendent pas diminuer.

“Ce qui était vraiment surprenant, c’est que même si l’utilisation de la génération Y et de la génération Z a augmenté, ils ne pensent pas vraiment non plus à réduire cette utilisation ou à rester à l’écart des médias sociaux”, a déclaré Sy.

READ  Des milliers de personnes ont défilé en Algérie pour exiger une réforme

Alors que 32 % des personnes de moins de 35 ans déclarent vouloir réduire leur utilisation des réseaux sociaux, 72 % des utilisateurs de la génération Y et de la génération Z déclarent ne pas avoir de tels projets.

“La pandémie a vraiment mis le gaz dans notre consommation de médias sociaux, et malheureusement, nous sommes en quelque sorte tombés dans ce cycle et peu semblent vouloir réduire pour le moment”, a déclaré Sy.

En ce qui concerne le format utilisé par les médias sociaux, environ 40 % des personnes interrogées ont déclaré préférer le contenu vidéo à tous les autres formats de contenu, tels que la lecture ou la visualisation de photos. Il y avait aussi des divisions générationnelles dans ce sens.

“La vidéo est la forme de contenu numérique la plus utilisée pour les Millennials et la génération Z, donc maintenant les agences et les stratégies marketing doivent se tourner vers le contenu visuel pour les atteindre. Les baby-boomers sont encore plus dans le contenu écrit”, a déclaré Sy.

Pour les moins de 35 ans, la plateforme préférée est YouTube, tandis que Facebook se classe au premier rang des baby-boomers.

Et en termes de concentration sur le contenu, le sujet numéro un auquel les gens se sont intéressés était la science, avec 29% de leurs messages partagés l’année dernière concernant la science d’une manière ou d’une autre.

Des informations incorrectes ou trompeuses liées à la science se sont propagées comme une traînée de poudre tout au long de la pandémie, incitant certaines plateformes telles qu’Instagram et Twitter à signaler automatiquement les publications sur les vaccins ou le virus qui contiennent des liens vers des sites Web officiels du gouvernement sur les sujets, et à mettre en garde contre la désinformation.

READ  Comment regarder une diffusion en direct de la Gateshead Diamond League

Recherche de l’Université Harvard avoir trouvé Que “l’omniprésence des médias sociaux a facilité la propagation ou même la création de mensonges sur le COVID-19, rendant le travail des responsables de la santé publique encore plus difficile”.

À travers vents et marées, la pandémie a incité l’utilisation de la technologie numérique – non seulement lorsqu’il s’agit de consommer des biens et des services, mais aussi en termes de nos interactions avec les autres, résume l’étude Sortlist.

« Notre rapport aux outils numériques et aux réseaux sociaux a changé, tout comme les raisons de les utiliser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *