La patronne de la Société nationale des hydrocarbures, Brigitte Henrique, porte plainte contre le secrétaire général déchu, Didier Semenet, pour « violences psychologiques »

PARIS – La tourmente au Comité olympique français assombrit le sport français en préparation des JO de Paris.

Depuis que la commission a limogé le secrétaire général Didier Sement le mois dernier, la présidente Brigitte Henrik a commencé à le poursuivre pour « violences psychologiques ».

La commission a confirmé que Henriques avait engagé la procédure judiciaire mais a refusé de commenter davantage l’affaire lorsqu’elle a été contactée par l’Associated Press lundi.

Sement et Henrik sont en désaccord depuis des mois. Leur relation professionnelle tendue a pris fin en septembre lorsque le conseil d’administration du comité a voté pour retirer Seminet de son poste à la suggestion d’Henriques.

Les raisons du licenciement de Cement ne sont pas encore connues.

Henrique, l’ancien footballeur international français, a été élue la première femme à présider le comité l’année dernière.

Dans d’autres événements embarrassants dans le sport français, le ministre des Sports a ordonné une enquête sur la Fédération française de football après que son président, Noël Le Graet, ait fait face à des allégations de harcèlement sexuel.

Le ministère des Sports a également suspendu le directeur général de la Coupe du monde de rugby 2023, Claude Atcher, après qu’une enquête interne a révélé « des pratiques de gestion inquiétantes » et « la souffrance de certains employés ».

READ  La Fédération mondiale de karaté publie le projet de calendrier 2022 pour lundi *

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.