La police expulse le plus grand squatteur de France avant les Jeux olympiques de Paris

Le plus grand squat de France, composé de 450 immigrés pour la plupart légaux, a été expulsé mercredi dans la banlieue sud de Paris, à 100 jours des Jeux olympiques.

L'évacuation des personnes d'une usine désaffectée de Vitry-sur-Seine se serait déroulée sans incident, certains habitants ayant déjà quitté les lieux en prévision de l'arrivée des forces de l'ordre.

Environ 250 agents ont été mobilisés selon la province du Val-de-Marne. Des abris étaient prévus pour les évacués en région Ile-de-France autour de Paris et dans d'autres régions comme Bordeaux.

Portant leurs affaires, les quelque 300 habitants restants – hommes, femmes et enfants – Il a quitté le campus Après 8 heures du matin.

Certains y ont vécu pendant des mois.

Selon l'ONG United Migrants, qui continue de fournir de l'aide, 80 pour cent des migrants résident légalement en France.

Le Revers de la Médaille Le groupe (Flip Side of the Coin), qui regroupe des ONG venant en aide aux personnes vivant dans la rue, alerte depuis des mois sur le sort des sans-abri, dont les camps de fortune sont en train d'être démantelés à l'approche des Jeux olympiques.

Mohamed Saeed, originaire d'Érythrée, a vécu dans un squat pendant trois ans.

Il a le statut de réfugié et effectue des travaux de maintenance électrique dans une entreprise de construction. Éphège En CDI, mais incapable de trouver un logement.

Lire la suite dans RFI anglais

En savoir plus:
Les associations caritatives pour les sans-abri mettent en garde contre un « nettoyage social » avant les Jeux olympiques de Paris
Colère alors que la police retire les sans-abri des tentes le long des berges de la Seine
Une ONG française avertit que la situation des sans-abri s'aggrave

READ  L'Algérie atterrit à Bouaké à Belmady

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *