La police néerlandaise arrête 64 personnes après des violences entre Feyenoord et Ajax

délivré en :

La Haye (AFP) – La police de Rotterdam a utilisé des canons à eau et arrêté 64 personnes après de violents affrontements entre supporters avant le match à huis clos d’Eredivisie entre l’Ajax et Feyenoord dimanche.

La plupart des détenus étaient accusés de possession de bombes fumigènes.

La police a utilisé des canons à eau pour disperser des « dizaines » d’émeutiers près du stade De Queib dans la ville côtière.

Le match s’est joué à huis clos en raison de nouvelles restrictions imposées par le virus Covid-19 samedi, bien que la police ait déclaré que les équipes avaient été accueillies par « beaucoup de monde » à leur arrivée au stade.

« Beaucoup de bombes fumigènes ont explosé » à ce moment-là, ont-ils ajouté.

Selon l’agence de presse néerlandaise ANP, un groupe de 100 à 150 personnes a lancé des fumigènes et des bouteilles sur la police.

Le match s’est terminé par une victoire de l’Ajax 2-0.

Feyenoord est célèbre pour avoir certains des supporters les plus violents d’Europe. Des émeutiers connus ont été identifiés lors des émeutes qui ont frappé la ville en janvier et fin novembre.

Les Pays-Bas sont entrés dimanche dans un nouveau verrouillage pour la période des vacances de Noël, dans le but d’endiguer la cinquième vague de Covid et la forte progression de la variante Omicron.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé samedi que tous les magasins, lieux culturels et de divertissement non essentiels doivent fermer jusqu’au 14 janvier, tandis que les écoles seront fermées jusqu’au 9 janvier au moins.

READ  Nouveau problème d'éclairage pour vaisseau spatial avec problème de pixel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.