La Tour Eiffel a été fermée en raison d'une grève dans la capitale française, Paris

Les visiteurs de la Tour Eiffel ont été refoulés lundi alors que l'un des sites les plus visités au monde s'est mis en grève en raison d'une mauvaise gestion financière.

A l'entrée, un panneau était affiché en anglais : « En raison d'une grève, la Tour Eiffel est fermée. Nous nous excusons. »

Le monument extrêmement populaire de 1 083 pieds du centre de Paris voit un nombre croissant de visiteurs à l'approche des Jeux olympiques d'été dans la capitale française.

Les touristes prévoyant de visiter la Tour Eiffel lundi ont été avertis des perturbations sur son site Internet en plusieurs langues. Il est conseillé aux visiteurs de consulter le site Internet avant de visiter le monument ou de reporter leur visite. Il est conseillé aux détenteurs de billets électroniques de vérifier leur boîte de réception à l'avance.

L'exploitant du monument a indiqué sur son site Internet que les visites de la Tour Eiffel seraient interrompues mardi.

« Nous sommes un peu déçus, mais nous comprenons que les gens méritent des salaires équitables et des conditions de travail convenables », a déclaré Marisa Solis, une touriste américaine en visite à Paris depuis New York.

La Tour Eiffel est normalement ouverte 365 jours par an. La fermeture de lundi est la deuxième en deux mois en raison de grèves. En décembre, il a été fermé aux visiteurs pendant une journée entière pendant les vacances de Noël et du Nouvel An en raison d'une grève des négociations contractuelles.

Les dernières nouveautés de MassLive

Morgan McKenney, un Américain vivant en Allemagne, qui est à Paris pour fêter son anniversaire, a décidé de pénétrer dans le monument lundi après avoir étudié toutes les facettes pendant le week-end.

READ  Les Rangers ciblent le remplacement potentiel de Scott Arfield au milieu du rapport d'intérêt du Celtic

« C'est très décevant de savoir que je ne pourrai pas venir à la tour aujourd'hui », a déclaré McKenney. Il a ajouté : « J'applaudis les ouvriers qui veulent maintenir la tour en activité pendant les cent prochaines années. »

Stéphane Dew, du syndicat CGT, qui représente la majorité des travailleurs de la Tour Eiffel, a déclaré que la grève de lundi visait à une augmentation de salaire proportionnelle aux revenus de la vente des billets et à un meilleur entretien du monument appartenant à la municipalité de Paris. .

Les dirigeants syndicaux ont critiqué le modèle économique de l'exploitant de la Tour Eiffel, qui repose sur des estimations exagérées du futur nombre de visiteurs, des coûts de maintenance et de la rémunération des employés.

« Ils donnent la priorité aux avantages à court terme plutôt qu'à la sécurité à long terme du monument et au bien-être de l'entreprise pour laquelle nous travaillons », a déclaré Dew à l'Associated Press lors d'une interview lundi devant le piquet de grève de la Tour Eiffel.

_____

Le journaliste vidéo d'Associated Press Florent Bajrami à Paris a contribué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *