La Turquie et l’Algérie prolongent leur contrat de GNL lors de la visite d’Erdogan

L’opérateur public de gazoducs de Turquie, Petroleum Pipeline Corporation (BOTAŞ), a signé un accord avec la société pétrolière et gazière nationale algérienne Sonatrach pour prolonger de trois ans son contrat existant, a déclaré mardi le ministre de l’Energie, Alparslan Bayraktar.

La Turquie continuera d’acheter 4,4 milliards de mètres cubes (bcm) de gaz naturel liquéfié (GNL) à l’Algérie dans le cadre d’un accord signé par le président Recep Tayyip Erdogan lors d’une visite officielle à Alger, a indiqué Bayraktar dans un communiqué publié sur le réseau social X.

La Turquie et l’Algérie ont signé mardi 12 accords dans divers domaines lors de la visite d’Erdogan.

Erdogan et son homologue algérien Abdelmadjid Debon ont présidé la deuxième réunion du Conseil de coopération de haut niveau Turquie-Algérie dans la capitale, Alger.

Plus tard, les dirigeants ont participé à la signature des accords.

Concernant le commerce entre les deux pays, Erdogan a déclaré : L’année dernière, notre volume commercial a atteint un record de 5,3 milliards de dollars, et nous prévoyons qu’il atteindra 6 milliards de dollars d’ici la fin de cette année.

« Grâce à nos efforts progressifs, nous atteindrons dans un court laps de temps l’objectif commercial de 10 milliards de dollars que nous nous sommes fixé avec mon frère Debaun », a-t-il déclaré.

Erdogan a partagé son appréciation pour les efforts de Debon pour évaluer le potentiel économique de l’Algérie.

« Nous suivons de près les efforts d’environ 1.400 entreprises turques soutenant ce processus. Nous sommes fiers d’être les plus grands investisseurs et employeurs des secteurs hors hydrocarbures en Algérie », a-t-il déclaré. « Nous nous efforcerons d’augmenter encore ces investissements. Les investissements de l’Algérie dans notre pays nous rendent heureux. »

READ  Wolfsburg bat Leipzig pour reprendre la première place de la Bundesliga

Erdogan a déclaré que la Turquie souhaitait diversifier et améliorer ses relations dans les domaines de l’énergie et des énergies renouvelables grâce à un nouveau partenariat avec l’Algérie.

Debon a déclaré que la visite d’Erdogan était une victoire significative pour les relations, malgré des conditions « spéciales et exceptionnelles » aux niveaux régional et international.

Tebboune a déclaré qu’étant donné le désir sincère des deux parties que les relations entre la Turquie et l’Algérie soient fortes et aient des frontières ouvertes pour une coopération plus poussée, l’Algérie est devenue le deuxième partenaire commercial de la Turquie en Afrique.

Erdogan et Debon ont signé une déclaration commune lors de la deuxième réunion du Conseil de coopération de haut niveau entre la Turquie et l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *