L’Algérie a un « grand potentiel » pour la production d’hydrogène : ministre

L’Algérie a un « grand potentiel » pour la production d’hydrogène : ministre

Alger : Le ministre algérien de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a déclaré samedi que le pays d’Afrique du Nord avait « un grand potentiel » pour devenir un hub régional pour la production d’hydrogène.

« Les données préliminaires montrent que l’Algérie a un grand potentiel, ce qui lui permet de jouer un rôle régional clé dans ce secteur (de l’hydrogène), grâce à ses vastes ressources d’énergie solaire et à ses réseaux complets et intégrés de transport d’électricité », a déclaré Xinhua. Agence de presse.

Ces remarques ont été faites dans un discours prononcé par le ministre lors de la 26e journée de l’énergie en Algérie.

Outre un vaste réseau électrique, l’Algérie dispose d’infrastructures de stockage, de distribution et de transport à proximité géographique du gaz naturel et des marchés européens.

L’année dernière, le gouvernement algérien a mis en place un groupe de travail pour mieux définir sa vision du développement de l’hydrogène.

L’Algérie, riche en énergie, dont l’économie dépend fortement des exportations de pétrole et de gaz, recherche un changement énergétique alors que le pays vise à produire 15 000 mégawatts d’électricité à partir de l’énergie solaire d’ici 2035.

Le phosphate est une autre ressource naturelle L’Algérie tente de diversifier ses sources de revenus. En mars, des entreprises algériennes et chinoises ont signé un accord pour établir une joint-venture pour le projet intégré des phosphates avec un budget d’investissement de 7 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.