L’Algérie accuse les incendies de forêt d’incendies criminels, le nombre de morts s’élève à six

ALGER – Le gouvernement algérien a déclaré, mardi, que les incendiaires sont responsables de dizaines d’incendies de forêt qui ont fait six morts et détruit des maisons à l’est de la capitale.

Des panaches de fumée se sont élevés mardi dans des poches d’incendie dans la forêt de la région de Tizi Ouzou, tandis que les habitants ont utilisé des branches d’arbres et jeté de l’eau à partir de conteneurs en plastique dans le but d’éteindre les flammes de toutes les manières possibles.

Des témoins ont déclaré que plusieurs maisons avaient été incendiées et que des familles fuyaient vers des hôtels et des auberges de jeunesse, où une épaisse fumée obstruait la vue des pompiers.

“Nous avons passé une nuit de terreur. Toute ma maison a été incendiée”, a déclaré Mohammed Qasi, qui a fui le village d’Azazka vers un hôtel avec sa famille.

Le ministre de l’Intérieur, Kamal Beljoud, a déclaré qu’une enquête serait ouverte pour déterminer qui était derrière les incendies, estimant le nombre de morts à six.

“Seules des mains criminelles sont à l’origine du déclenchement d’une cinquantaine d’incendies simultanément dans plusieurs régions de la province”, a-t-il déclaré à la télévision d’État.

Les pompiers et l’armée tentent toujours de contenir les incendies, et Belgood a déclaré que la priorité était d’éviter plus de victimes. Il s’est engagé à indemniser les personnes touchées.

De petits incendies ont également ravagé des forêts dans au moins 13 comtés depuis lundi soir.

(Reportage de Hamid Ould Ahmed et Abdelaziz Boumzar ; édité par Alison Williams) (([email protected] ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *