L’Algérie affirme que le Niger accepte sa médiation pour résoudre la crise politique

ALGER (Reuters) – Le Niger a accepté une offre algérienne de médiation dans sa crise politique, a annoncé lundi le ministère algérien des Affaires étrangères, cinq semaines après que ce pays d’Afrique du Nord a proposé un processus de transition de six mois dirigé par un civil.

Le ministère a indiqué dans un communiqué lu à la télévision nationale que l’Algérie a reçu la notification officielle du Niger indiquant qu’elle a accepté l’initiative de médiation présentée par le président Abdelmadjid Tebboune.

Il n’y a eu aucun commentaire immédiat de la part de la junte militaire au pouvoir au Niger. L’Algérie a mis en garde à plusieurs reprises contre toute réponse militaire à la crise au Niger voisin, où la garde présidentielle a pris le pouvoir et formé une junte militaire en juillet, affirmant qu’elle souhaitait une transition de trois ans.

Fin août, le ministre algérien des Affaires étrangères Ahmed Attaf a déclaré que l’Algérie s’était entretenue à plusieurs reprises avec des chefs militaires au Niger et avait proposé une initiative visant à ramener le pays à un ordre constitutionnel normal.

Elle a indiqué qu’elle proposerait des garanties à toutes les parties à la crise et qu’elle accueillerait une conférence sur le développement de la région du Sahel, sans entrer dans les détails.

Président nigérian Bola Tinubu Il a déclaré le mois dernier qu’il cherchait à rétablir l’ordre constitutionnel et à résoudre les problèmes politiques et économiques au Niger et accueillait favorablement tout soutien à ce processus.

Tinubu est le chef du principal bloc ouest-africain (CEDEAO) qui tente de négocier avec la junte nigérienne. La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest s’est déclarée prête à déployer des forces si les efforts diplomatiques visant à rétablir l’ordre échouaient.

READ  Les 20 plus beaux lacs du monde incluent un lac préféré en Californie

(Reportage d’Omar Abdel Razek et Claudia Tanios ; reportage supplémentaire de Pat Felix à Dakar ; écrit par Angus McDowell ; édité par Gareth Jones et Alex Richardson)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *