L’Algérie continue de soutenir la Libye, en défendant la cause palestinienne

Le ministre des Affaires étrangères et des Affaires sociales nationales, Ramden Lamamra, a réitéré la volonté de l’Algérie de poursuivre son soutien aux Libyens en partageant l’expérience algérienne de réconciliation nationale, notamment pour protéger les problèmes légitimes du peuple palestinien.

« Cette peine a été appliquée en Libye, témoignant du soutien du dialogue parrainé par l’ONU entre la Libye et la tentative de la Libye de construire un mécanisme avec ces frères en Libye. Son objectif est de maintenir la paix et la stabilité en Libye », a déclaré Tariq al -Hashimi, le secrétaire général du parti.

“Nous croyons fermement que le maintien de la sécurité et de la stabilité en Libye assurera la stabilité des pays voisins, qui est directement touchée par ce qui se passe dans ce pays frère”, a confirmé FM.

Voir aussi : “Nous ne soutenons aucun parti à l’exception du peuple libyen”, a déclaré Lamamra

« Depuis le début de cette crise, l’Algérie n’a cessé d’appeler à privilégier le consensus et les solutions politiques efficaces et à se concentrer sur le dialogue, la réconciliation et la volonté du peuple », a rappelé M. Lamamra.

Il a rappelé que la résolution 242 du Conseil de sécurité avait été adoptée sur le principe de “la paix pour la terre” tel qu’inscrit dans la Charte des Nations Unies. La résolution a jeté les bases de toute solution acceptable au conflit arabo-israélien, qui comprendrait le retrait d’Israël des territoires arabes occupés.