L’Algérie est en état d’alerte maximale alors que les incendies se propagent au Maroc voisin

Alors que les températures augmentent et que les incendies brûlent dans une grande partie de l’Afrique du Nord et du sud de l’Europe, l’Algérie est en état d’alerte pour éviter une répétition des incendies dévastateurs de l’année dernière qui ont tué près de 100 personnes.

Les pompiers marocains luttent depuis plusieurs jours contre les incendies dans le nord du pays [Getty]

L’Algérie a déclaré dimanche qu’elle était en état d’alerte élevée contre d’éventuels incendies de forêt alors que les flammes continuent de brûler dans une grande partie du nord du Maroc voisin.

« Les conditions climatiques, caractérisées par des températures élevées, facilitent le déclenchement des incendies de forêt, et nous déclarons l’état d’alerte maximale », a indiqué le ministère algérien de l’Agriculture dans un communiqué.

En août de l’année dernière, des dizaines d’incendies de forêt se sont déclarés dans le nord de l’Algérie, notamment dans la région de Kabylie, tuant environ 90 personnes. On dit que c’est le plus grand incendie de forêt que le pays d’Afrique du Nord ait jamais vu.

Alors que le gouvernement a blâmé les incendiaires et les vagues de chaleur étouffantes pour les épidémies, les experts ont également critiqué les autorités pour ne pas avoir préparé l’événement annuel.

L’annonce du week-end du ministère algérien est intervenue alors que le Maroc – avec lequel Alger a rompu ses liens l’année dernière – Luttant pour éteindre ses incendies de forêt.

READ  Tour Magazine 2022 Tour de France Race Guide est en vente maintenant !

Fuad El-Azzali, responsable du Centre national pour l’indice des risques climatiques à l’Agence nationale des forêts, a déclaré que l’incendie était contenu à 50 %.

Il a dit que plus de 4 600 hectares ont été brûlés jusqu’à présent. La plupart des flammes se trouvent dans la province de Larachee, où au moins une personne est décédée.

Les forêts du Maroc couvrent 12 pour cent de sa superficie totale. Le pays souffre déjà de la sécheresse.

Une vague de chaleur s’est emparée de certaines parties de l’Afrique du Nord et de l’Europe cette semaine, les villes ayant enregistré des températures record lundi et mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.