L’Algérie et le Maroc concèdent des tirs au but en finale de la Coupe arabe U-17

L’incident s’est produit lorsque des supporters algériens ont pris d’assaut le terrain après la victoire de Fenech Fox aux tirs au but contre le Maroc, entraînant une série de bagarres impliquant des joueurs et des supporters.

L’incident, provoqué par un groupe de supporters de football algériens, a entraîné des amendes des fédérations algérienne et marocaine de football. [Getty]

Les fédérations marocaine et algérienne de football ont toutes deux été condamnées à payer de lourdes amendes samedi à la suite d’une série de rixes entre supporters et joueurs lors de la finale de la Coupe arabe U-17 2022 la semaine dernière.

L’Union des associations arabes de football (UAFA) a déclaré dans un communiqué publié sur son site Internet : « La Fédération algérienne de football a été condamnée à une amende de 120 000 dollars pour avoir autorisé des supporters à entrer sur le terrain ».

Plusieurs joueurs algériens ont été condamnés à une amende de 25 000 $ après avoir affronté leurs homologues marocains.

Des affrontements ont éclaté après que l’Algérien Malik Kahlouchi a marqué le penalty gagnant pour l’Algérie jeudi, provoquant le chaos sur le terrain après que plusieurs supporters ont pris d’assaut le terrain devant près de 20 000 spectateurs dans des images partagées en ligne.

L’équipe algérienne, connue sous le nom de Fenech Fox, a gagné 4-2 aux tirs au but après un match nul 1-1 au stade Cik Abdelgrim Karom dans la ville de l’ouest de l’Algérie.

READ  En RCA, la France et la Russie sont engagées dans une mini guerre froide

Les Atlas Cubs du Maroc ont également été condamnés à une amende de 25 000 $ pour l’implication de leurs joueurs dans l’affrontement.

L’UAFA a décidé de suspendre le joueur algérien U-17 Abdelhaq Ben Adair pour avoir agressé physiquement le gardien de l’équipe nationale marocaine.

Le comité de discipline et d’éthique de l’UAFA a déclaré que les décisions étaient susceptibles d’appel, mais a insisté sur le fait qu’il « rejette absolument toute violation ou déviation de l’esprit sportif » dans tous ses matchs.

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a condamné l’incident, tandis que l’UAFA a appelé ses joueurs à prendre des « mesures sévères » après les incidents « brutaux et barbares » aux mains de leurs adversaires algériens.

« La Fédération royale marocaine de football est choquée par l’énorme foule et la situation dangereuse avant et après le match. La FRMF exige maintenant que l’Association arabe de football prenne des mesures strictes conformément aux lois et règlements du football », a-t-elle ajouté dans un communiqué officiel.

La Fédération algérienne de football (FAF) n’a pas commenté l’incident, mais a félicité son équipe pour sa victoire dans le match, selon des publications officielles sur les réseaux sociaux.

On ne sait toujours pas exactement ce qui a déclenché le combat entre les deux rivaux nord-africains.

Cependant, les deux pays sont enfermés dans une rivalité de longue date, avec Rabat et Alger enfermés dans une impasse politique d’un an sur le Sahara occidental et la normalisation des relations du Maroc avec Israël.

READ  Le remaniement ministériel algérien a remplacé 16 gouverneurs par un président

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.