L’Algérie et l’Italie signent un accord d’une valeur de 420 millions d’euros pour améliorer la production de blé et la sécurité alimentaire

L’Algérie et l’Italie signent un accord d’une valeur de 420 millions d’euros pour améliorer la production de blé et la sécurité alimentaire

[Sun, 07 Jul 2024 11:25:28 +0300]

Algérie, 7 juillet 2024 (Saba) – L’Algérie et l’Italie ont signé samedi un accord d’une valeur de 420 millions d’euros visant à stimuler la production de blé et à renforcer la sécurité alimentaire dans le plus grand pays africain, selon un communiqué commun.

Le groupe italien Bonifique Ferrarisi (BF) et le Fonds national d’investissement algérien vont coopérer dans un projet s’étendant sur une superficie de​​36 mille hectares dans l’Etat de Timimoun.

L’initiative se concentre sur la culture de céréales et de légumineuses telles que le blé, les lentilles, les haricots secs et les pois chiches, et prévoit également la création d’une unité de production de pâtes alimentaires et d’une installation de stockage.

Le projet devrait démarrer en 2024 et vise à développer les exportations et à générer plus de 6 700 opportunités d’emploi, selon des sources officielles.

L’Algérie ambitionne d’atteindre l’autosuffisance en blé dur en augmentant les superficies de production à 500 000 hectares dans les régions du sud, selon ce qu’a annoncé le ministre algérien de l’Agriculture Youssef Charfa à l’agence de presse algérienne en début de semaine.

Il a également souligné les projets visant à récupérer 500 000 hectares de terres dans les États du sud à partir de cette année pour stimuler la production céréalière nationale et assurer la sécurité alimentaire.

L’accord, qui fait partie du « Plan Matti », du nom d’Enrico Matti, fondateur du groupe énergétique italien Eni, met l’accent sur les relations de coopération avec les pays africains.

READ  La faible productivité continue d’entraver l’économie galloise

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence des ministres algériens de l’Agriculture et des Finances, Youssef Charafa et Aziz Fayed, ainsi que du ministre italien de l’Agriculture, Francesco Lollobrighi.
H h

Source : Saba



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *