L'Algérie se joint à l'initiative commerciale visant à promouvoir le commerce africain

Algérie, 16 décembre (Xinhua) – Le ministre algérien du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé samedi que son pays avait rejoint l'Initiative commerciale dirigée, dans le cadre de la mise en œuvre effective de l'accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

L'annonce a été faite lors d'un forum tenu à Alger qui a réuni d'influents responsables africains et experts économiques, dont le secrétaire général de la Zone de libre-échange continentale africaine, Wamkele Myenni.

L'agence de presse algérienne a cité Zitouni disant : « Cette annonce confirme l'engagement de l'Algérie à faire progresser le commerce africain. »

Il a également souligné l'importance de la nouvelle adhésion de la région, affirmant qu'elle rationalisera les échanges commerciaux entre les entités économiques algériennes et celles des autres États membres, stimulera les exportations algériennes hors hydrocarbures et soutiendra l'expansion du volume des échanges commerciaux africains à travers le continent africain. Zone de libre échange.

Zitouni a déclaré que cette décision était conforme aux principes de la Zone de libre-échange continentale africaine, qui incluent la suppression des barrières tarifaires et la facilitation des échanges commerciaux plus fluides.

Lancée lors de la 10e réunion du Conseil des ministres de la ZLECAf à Accra, au Ghana, le 7 octobre 2022, l'Initiative commerciale dirigée vise à évaluer les aspects opérationnels, institutionnels et juridiques qui sont essentiels à la mise en œuvre de l'accord de la ZLECAf.

L'initiative vise à améliorer les échanges commerciaux et à offrir des avantages préférentiels aux États membres qui satisfont aux exigences nécessaires stipulées dans l'accord.

READ  Le jeûne du Ramadan n'est pas responsable de la défaite en prolongation contre l'Allemagne, insiste l'Algérie | Dernières nouvelles de l'Inde

Les pays participant activement à l'initiative comprennent la Tunisie, l'Égypte, le Kenya, le Ghana, le Cameroun, le Rwanda, Maurice et la Tanzanie.

La Zone de libre-échange continentale africaine est un accord commercial ambitieux qui vise à transformer l’Afrique en une zone de libre-échange majeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *