L’Algérie s’engage à apporter au GERD une compréhension équilibrée et précise de la Ligue arabe –

Le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères éthiopien Demek McConnell (à droite), le ministre algérien des Affaires étrangères Ramdேன்n Lamamra

Addis-Abeba, 16 octobre 2021 (VoltaL’Algérie s’efforcera d’établir une entente équilibrée et précise entre les États membres de la Ligue arabe sur la question du barrage éthiopien de la Grande Renaissance (GERD) en Algérie, a déclaré le ministre algérien des Affaires étrangères Ramdn Lamara.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères d’Éthiopie, Demek McConnell, a eu des discussions fructueuses en marge de la 39e session du Conseil exécutif de l’UA à Addis-Abeba avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale en Afrique.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, l’ambassadrice Tina Mufti, a déclaré que Demek avait rencontré le ministre burundais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ambu. Albert Shingiro, ministre des Affaires étrangères du Libéria, Amb. De-Maxwell Sah Kemaya, ministre des Affaires étrangères de l’Algérie, Ramdn Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Bénin Aurelian Akbenonci et le ministre des Affaires étrangères de l’Ouganda John Mulimba.

Le porte-parole a déclaré que les discussions se sont concentrées sur le renforcement des relations et le renforcement de la coopération bilatérale entre les pays frères.

En particulier, lors des discussions avec le ministre algérien des Affaires étrangères, les deux parties ont échangé des vues sur la manière de corriger l’incompréhension des pays de la Ligue arabe sur les questions du Grand barrage éthiopien de la Renaissance (GERD).

Notant que l’Algérie acceptera le poste du prochain chef de la Ligue arabe, il a déclaré que le pays devrait jouer un rôle déterminant dans la correction de tels malentendus entre les États membres de la Ligue.

READ  Sonatrach réitère son action COVID tout en combattant l'Algérie

Demac a déclaré que la Ligue arabe, ainsi que l’Égypte et le Soudan, reflétaient une position pro-GERD, soulignant la nécessité de corriger cette approche erronée.

Le ministre algérien, pour sa part, a déclaré que son pays ferait des efforts pour établir une compréhension équilibrée et précise entre les États membres de la Ligue arabe sur la question de la DIRD.

De même, le ministre burundais de la Démocratie et des Affaires étrangères a discuté des moyens de renforcer les relations entre les deux pays.

Le ministre burundais des Affaires étrangères a souligné que seuls l’Éthiopie, le Soudan et l’Égypte devraient résoudre les problèmes du GERD, et que les pays devraient résoudre leurs différends par le dialogue et le dialogue.

Les responsables ont également échangé des vues sur la manière de renforcer l’UA dans la résolution des problèmes africains, exprimant leur engagement à résoudre les problèmes des Africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *