L’Algérie versera aux jeunes chômeurs 41 500 nairas, l’équivalent d’une allocation mensuelle

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé le projet de son gouvernement de verser des allocations chômage mensuelles aux jeunes.

C’est alors même que le pays d’Afrique du Nord est aux prises avec un taux de chômage proche de 15 %.



C’est loin du Nigeria, le plus grand pays d’Afrique, où plus de 50 % de ses 200 millions d’habitants sont au chômage.

Tebboune a déclaré dans une interview à la télévision algérienne, rapportée par Arab News, que les bénéficiaires sont des demandeurs d’emploi âgés de 19 à 40 ans, ajoutant que le paiement commencera en mars.

Il a déclaré que ceux qui y sont éligibles pourront percevoir des paiements d’environ 100 dollars (41 576) par mois, plus certaines prestations médicales, jusqu’à ce qu’ils trouvent du travail.

Tebboune a indiqué que les sommes seraient versées « pour préserver la dignité de la jeunesse ».

La prime équivaut à près des deux tiers du salaire minimum de 20 000 dinars (142 dollars).

Cela s’accompagnera de prestations médicales, a déclaré le président, tandis que certaines taxes sur les produits de consommation seront également suspendues.

Pendant ce temps, le président a affirmé que l’Algérie était le premier pays hors d’Europe à offrir un tel avantage.

L’Algérie, le plus grand exportateur de gaz d’Afrique, avec une population de 45 millions d’habitants, tire environ 90 % des revenus de l’État des hydrocarbures.

En novembre, les législateurs ont voté pour annuler les généreuses subventions gouvernementales pour les produits de base qui ont longtemps contribué à maintenir la paix sociale, mais ont pesé sur les budgets de l’État alors que les revenus énergétiques chutent.

READ  Le réalisateur écossais Ben Sharrock nominé aux BAFTA pour le nouveau film Limbo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.