L’ancien président français Sarkozy fait l’objet d’un procès dans un scandale de corruption

Posté sur:

Un tribunal français devrait rendre son verdict lundi dans le procès pour corruption de l’ancien président Nicolas Sarkozy, avec des avocats réclamant une peine de prison pour l’homme de 66 ans.

Sarkozy, qui a dirigé la France de 2007 à 2012, a été accusé d’avoir offert un poste de prune à un juge de Monaco en échange d’informations sur ses finances de campagne.

L’ancien président a déclaré au tribunal qu’il n’avait “jamais commis aucun acte de corruption”.

Les partisans de son cas ont travaillé pour rendre la transcription réelle de cette déclaration disponible en ligne.

“Ces événements ne se seraient pas produits si un ancien président et un avocat avaient gardé à l’esprit la taille, la responsabilité et les devoirs de son bureau”, a déclaré l’avocat Jean-Luke Blachsen au tribunal. En décembre.

Il encourt jusqu’à 10 ans de prison et une amende d’un million d’euros (1,2 million) dans cette affaire.

‘Avec certitude’

Les procureurs allèguent que Sarkozy et Herzog ont tenté de corrompre le juge Agribert au cours de l’enquête sur les allégations selon lesquelles il aurait reçu illégalement de l’argent de la successeur de l’ancien président L’Oréal, Lillian Bettencourt, lors d’une campagne présidentielle réussie en 2007.

L’affaire de l’État est basée sur des enregistrements téléphoniques de conversations entre Herzog et Sarkozy, les procureurs l’accusant «d’utiliser des connexions téléphoniques secrètes» pour dissimuler les tentatives d’infiltration du tribunal.

L’avocate Céline Gillette a officieusement envoyé des informations confidentielles sur le cas du juge Ajibart Bettencourt à son ami Herzog, affirmant qu’il était “fermement établi”.

READ  Burger King offre des pommes de terre au service au volant pour soutenir les agriculteurs français

Une conversation a montré que Sarkozy avait promis d’intervenir pour obtenir un poste pour Ajibert à Monaco, a-t-il déclaré.

L’avocat de Sarkozy, Jacqueline Lafont, a dénoncé les allégations de l’avocat comme étant erronées et “vides”, et la défense a déclaré que les conversations sur écoute étaient des “discussions entre amis”.

Asifert, qui était conseiller principal de la plus haute cour d’appel de France à l’époque, n’a jamais trouvé de travail à Monaco.

Les avocats de Sarkozy ont fait valoir que cela indiquerait un manque de corruption, mais les procureurs ont déclaré que la loi française ne faisait pas la distinction entre une tentative de corruption réussie et une tentative ratée.

Il y a beaucoup à venir

Sarkozy a finalement été acquitté sans commettre d’erreur dans l’affaire Bettencourt, mais fait face à d’autres problèmes juridiques.

Les allégations selon lesquelles il aurait reçu des millions d’euros du dictateur libyen Mouammar Kadhafi pour sa campagne électorale de 2007 font toujours l’objet d’une enquête et il est accusé de fraude lors de la tentative de réélection ratée de 2012.

En janvier, les procureurs ont ouvert une autre enquête sur les allégations selon lesquelles Sarkozy aurait influencé ses activités de conseil en Russie.

Selon le site d’information Mediapart, l’étude vise à verser à la compagnie d’assurance russe Reso-Carantia 3 millions d’euros en 2019.

Les problèmes juridiques de longue date de Sarkozy ont contribué à faire échouer sa candidature à la réélection pour l’élection présidentielle de 2017, mais il flotte dans des vagues de popularité depuis qu’il a annoncé sa retraite de la politique en 2018.

READ  Une femme tuée et un partenaire blessé dans l'explosion d'un garage

Un autre président français, le mentor politique de Sarkozy, Jacques Chirac, n’a été interrogé qu’après sa démission, mais il a été gracié pour avoir assisté à une enquête de corruption en 2011 en raison de problèmes de santé.

Chirac a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour avoir créé des œuvres hantées à la mairie de Paris pour financer son parti lorsqu’il était maire.

(AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *