L'Angleterre met en garde la Grande-Bretagne lors de sa tournée en Afrique contre la route algérienne

Le gouvernement britannique a averti jeudi Russell Cook, surnommé « Tough Geezer », d'éviter de voyager à travers l'Algérie pour des raisons de sécurité.

Cook, de Worthing, dans le West Sussex, avait initialement prévu de réaliser 360 ​​marathons en 240 jours, devenant ainsi la première personne à parcourir toute l'Afrique.

Le joueur de 26 ans a débuté son défi le 22 avril 2023 au point le plus méridional de l'Afrique du Sud et devrait terminer au point le plus septentrional de la Tunisie.

Il avait initialement pour objectif de traverser 16 frontières et de parcourir 14 500 km, mais il a prolongé le défi en raison de problèmes de visa, de problèmes de santé, de problèmes géopolitiques et de vols à main armée.

Il en est au jour 279 du défi.

Il a écrit mercredi sur son pseudo X : « Bien les filles et les garçons, nous avons un petit problème. Nous ne pouvons pas obtenir les visas pour l'Algérie. Si nous ne les obtenons pas, c'est fini pour le projet Afrique. »

« Cela fait maintenant 278 jours que je cours, j'ai parcouru près de 12 000 km à travers 13 pays et j'ai collecté 140 000 £ pour une œuvre caritative dans le but de devenir la première personne à courir le long de l'Afrique. Mais maintenant, tout dépend entièrement de la question de savoir si nous pouvons obtenir l’autorisation d’entrer par cette frontière avec l’Algérie.

« C'est la seule option qui nous reste, alors, Algérie, si vous m'écoutez, contactez-moi s'il vous plaît. »

Cependant, en réponse, le ministère des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement a déclaré avoir émis des conseils de voyage à Cook.

READ  Les entreprises françaises s'engagent à augmenter et à diversifier leurs investissements en Arabie saoudite, déclare le ministre français du Commerce

« Cela expose clairement les risques liés au déplacement dans ces zones dangereuses, et nous déconseillons clairement tout voyage.

« Nos conseils aux voyageurs ne sont que cela, des conseils, et c'est aux individus de décider s'ils doivent les suivre. Les demandes de visa relèvent du pays émetteur », a déclaré un porte-parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *