L'Arabie saoudite et la Géorgie signent des accords pour renforcer la coopération économique

RIYADH : La société de services publics ACWA Power, soutenue par le Fonds d'investissement public, est sur le point de construire des centrales solaires d'une valeur de 3,4 milliards de dollars à travers l'Arabie saoudite après avoir obtenu un financement auprès d'un consortium bancaire.

La société, qui détient une participation de 50,1 % dans chacun des trois projets, a obtenu des facilités de crédit d'une valeur de 8,6 milliards de riyals saoudiens (2,3 milliards de dollars) auprès d'institutions locales, régionales et internationales, dont First Saudi Bank, Banque Saudi Fransi et Mizuho Bank, selon à ce qu’il a dit.. Reuters. État de la bourse du Royaume.

Riyad Bank, National Bank of Saudi Arabia, Standard Chartered Bank et HSBC font également partie de l'alliance.

La capacité de production des projets Al-Ras 2, Saad 2 et Al-Kahfa est de 4,55 gigawatts, alimentant environ 750 000 foyers en électricité. Ils ont également une capacité d'environ 2 000 MW, 1 125 MW et 1 425 MW d'énergie renouvelable, respectivement.

Sur le coût total de l'investissement, 8,6 milliards de riyals ont été alloués au financement de projets sans recours.

La facilité de crédit aura une durée de 27,75 ans, garantie par la part proportionnelle d'ACWA Power d'un prêt relais, d'actions de réserve et d'un compte de réserve.

La société holding de l'eau et de l'électricité, appartenant au Fonds d'investissement public, également connue sous le nom de Badil, est partenaire des projets avec une participation de 49,9 % dans chacune des trois sociétés. La Banque nationale suisse est l'un des organismes de financement. Le communiqué ajoute que les deux sont des parties liées.

READ  L'Égypte et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement lancent la stratégie pays 2022-2027 - Économie - Économie

En mai 2023, ACWA Power et Badil ont signé des accords d'achat d'électricité avec la Saudi Power Purchase Company pour développer et exploiter les trois centrales à grande échelle.

Les initiatives en matière d'énergie solaire font partie du Programme national d'énergies renouvelables, un programme supervisé par le ministère de l'Énergie, dans lequel le Fonds d'investissement public a été chargé de créer 70 pour cent de la capacité ciblée du Programme national d'énergies renouvelables.

Conformément à l’initiative Vision 2030 du Royaume, le ministère de l’Énergie vise à augmenter la part des sources d’énergie renouvelables de 50 % dans le mix énergétique d’ici 2030.

Le Wealth Fund développe actuellement un total de cinq projets d'une capacité cumulée de 8 gigawatts et des investissements de plus de 6 milliards de dollars de la part du Fonds et de ses partenaires.

Les projets renouvelables du Fonds, notamment Al-Ras 2, Saad 2, Al-Kahfah, Sudair et Shuaiba 2, visent à autonomiser et à soutenir le secteur privé en Arabie saoudite en exigeant des contributions significatives au contenu local et à l'achat d'équipements, de fournitures. et des services grâce à un approvisionnement local. Chaînes.

En 2023, un consortium dirigé par ACWA Power a réussi à obtenir la clôture financière des projets solaires de Shuaiba avec un investissement de 2,37 milliards de dollars. Les projets Shuaiba 1 et Shuaiba 2, d'une capacité de 2 061 MW, sont situés à Djeddah et devraient être opérationnels d'ici 2025.

Le projet d'énergie solaire, une fois terminé, devrait fournir de l'énergie à environ 450 000 familles.

Le consortium comprend ACWA Power, Badil et Saudi Arabian Oil Company, également connue sous le nom de Saudi Aramco.

READ  Le sommet algérien appelle à une action arabe commune dans les domaines de l'économie, de la sécurité et de la crise palestinienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *