Le Botswana se sépare du sélectionneur algérien Amrouche

L’Association nationale de football a confirmé dimanche que le Botswana en difficulté ne renouvellera pas le contrat de son entraîneur national d’origine algérienne, Adel Amrouche, à son expiration en août.

La dernière mission du joueur de 53 ans sera de mener les Zèbres à la Coupe Cozafa d’Afrique du Sud à Gekiphebre (anciennement Port Elizabeth) à partir du 7 juillet.

Le tirage au sort a eu lieu entre le Botswana et les hôtes de l’Afrique du Sud, Eswatini et le Lesotho dans le groupe A. Les vainqueurs de la première et de la deuxième place se qualifient pour les quarts de finale, avec les deux meilleures des trois équipes classées troisièmes.

Dans un discours d’adieu aux officiels du football au Botswana, Amrouche a déploré l’absence de 15 mois des joueurs locaux en raison de la pandémie de coronavirus, qui a sérieusement affecté leur aptitude pour les matches.

Le Botswana, classé 43e en Afrique et 150e dans le monde, s’appuie fortement sur les joueurs locaux et n’a remporté qu’un match sur six lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 contre l’Algérie, la Zambie et le Zimbabwe.

Ils n’ont pas non plus atteint la phase de groupes des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, perdant le match aller contre le Malawi lors de leur premier match sous Amrouche.

Avant de déménager au Botswana en 2019, Amrouche a entraîné les équipes nationales de la Guinée équatoriale, du Burundi, du Kenya, de la Libye et des clubs de la République démocratique du Congo et de l’Algérie.

READ  Jeux olympiques de 2020 à Tokyo

dl / dj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *