Le boxeur Pooja Rani bat l’Algérien Ishraq Chaib et entre en quarts de finale des 75 kg – Sports News, First Post

La boxeuse Haryana était aux commandes avec ses lignes droites droites et a également grandement profité du manque d’équilibre de Chayeb sur le ring.

L’Indienne Pooja Rani (rouge) et l’Algérienne Ishraq Chaib s’affrontent dans les huitièmes de finale de boxe féminine (69-75 kg). Agence de presse française

Tokyo : La double championne d’Asie Pooja Rani de l’Inde (75 kg) a battu l’Algérienne Ishraq Chaib lors de son match d’ouverture des quarts de finale olympique ici mercredi.

L’Indienne de 30 ans a gagné 5-0, dominant complètement un adversaire de 10 ans plus jeune qu’elle.

La boxeuse Haryana était aux commandes avec ses lignes droites droites et a également grandement profité du manque d’équilibre de Chayeb sur le ring.

Les trois tours étaient une histoire de domination de Rani alors que Chaib a également participé à ses premiers Jeux olympiques et n’a pas pu trouver un moyen de se connecter proprement.

Tout ce que Rani avait à faire tout au long du match, c’était de contre-attaquer alors que Shoaib échouait de manière spectaculaire dans sa tentative de frapper fort, ses coups sauvages manquant la plupart du temps la zone de but.

La prochaine étape pour Rani est le médaillé de bronze olympique, double champion d’Asie et ancien médaillé d’or mondial Li Qian de Chine.

Les deux se rencontreront le 31 juillet.

La joueuse de 31 ans a un bilan impressionnant contre l’Indienne, l’ayant battue en demi-finale des Jeux asiatiques de 2014 ainsi que lors des qualifications asiatiques pour les Jeux olympiques l’année dernière en Jordanie.

Le parcours olympique de Rani a été marqué par de nombreuses luttes à de nombreux égards. Elle a subi une blessure à l’épaule menaçant sa carrière (2017), une brûlure (2016) et un manque de soutien financier avant d’aller aussi loin.

READ  Amazon tarife la chaîne française de football à 12,99 euros par mois

Son père, policier, ne voulait pas qu’elle fasse de sport car il estimait que la boxe était un sport réservé aux personnes agressives.

“Maar Lag Jaiji (tu vas te blesser). C’est ce que mon père a dit. Il a insisté sur le fait que le sport ne m’était pas destiné car dans son esprit, la boxe était pratiquée par des personnes agressives”, a-t-elle déclaré dans une interview.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *