Le chef d’AFRICOM visite l’état-major militaire conjoint de la région du Sahel en Algérie — Naharnet

Lire cette actualité en arabe

W460

Le ministère algérien de la Défense a annoncé lundi que le général Carter Ham, commandant du Commandement américain pour l’Afrique (AFRICOM), s’est rendu au quartier général du Comité militaire régional conjoint dans le sud de l’Algérie.

Le Comité d’état-major mixte pour le Sahel, connu sous son acronyme français CEMOC, a été formé par l’Algérie, le Mali, le Niger et la Mauritanie en avril 2010 pour coordonner leurs efforts contre la filiale d’Al-Qaïda, Al-Qaïda au Maghreb islamique, dans le Nord. Afrique.

La force est stationnée dans la ville désertique de Tamanrasset, non loin du nord du Mali, envahie par des islamistes armés l’année dernière et où les combats se poursuivent depuis plus de deux mois après le début d’une opération menée par la France pour les expulser du pays. la région le 11 janvier.

Quelques jours plus tard, des combattants liés à Al-Qaïda ont pris d’assaut la station-service du désert d’In Amenas, dans l’est de l’Algérie, tuant 37 otages étrangers et 29 militants au cours de l’opération de siège et de sauvetage qui a suivi.

Le ministère de la Défense a indiqué que le général Hamm s’est rendu dimanche à Tamrasset où il a assisté à une présentation sur l’organisation et les opérations du CEMOC.

Après des hésitations initiales, les États-Unis ont soutenu l’opération dirigée par la France au Mali avec un soutien logistique, en envoyant des avions de transport, des drones de reconnaissance et des ravitailleurs en carburant pour renforcer la campagne.

READ  Avec James Kennedy et Raquel Levis dans 'Vanderpump Rules' mettent fin à leurs fiançailles-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *