Le G7 est sur le point de gérer un taux d’imposition minimum mondial d’au moins 15 % : rapport

Les ministres des Finances du Groupe des Sept (G-7) sont sur le point de parvenir à un accord pour faire avancer les négociations fiscales internationales pour un impôt minimum global d’au moins 15 pour cent, Bloomberg a rapporté vendredi, Citant des personnes familières avec le sujet.

Un taux d’au moins 15 pour cent correspond à la proposition qui Monument du Trésor le mois dernier.

Les ministres des Finances du G7, dont le secrétaire américain au Trésor Janet YellenJanet Louise Yellen sur l’argent : les négociations sur l’infrastructure entrent dans une semaine de succès ou de temps d’arrêt | Biden présente un plan d’équité raciale dans le G7 de Tulsa Pour adhérer au «niveau élevé d’ambition» concernant le taux d’imposition minimum mondial, la répression chinoise de la crypto-monnaie pourrait être un plan de capital PlusIls se réunissent actuellement à Londres et devraient publier une déclaration à la fin de leurs réunions. Le G7 se compose des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et du Japon.

Bloomberg a indiqué qu’il n’est pas encore clair si un prix spécifique sera inclus dans la déclaration. projet de déclaration Reuters a rapporté plus tôt cette semaine Aucun taux spécifique n’a été mentionné.

La réunion du G7 intervient alors que le Groupe des Vingt et l’Organisation de coopération et de développement économiques, deux groupes plus larges de pays, tiennent des discussions sur des questions fiscales internationales, y compris des impôts minimums mondiaux. Le G20 espère parvenir à un accord politique en juillet.

L’administration Biden considère un accord sur un impôt minimum mondial comme un moyen de mettre fin au “nivellement par le bas” de l’impôt sur les sociétés et d’empêcher les entreprises américaines de devenir moins compétitives si les États-Unis augmentent le taux d’imposition des sociétés.

READ  Au moins 800 Éthiopiens tués après avoir défendu `` l'Arche d'Alliance ''

Il n’existe actuellement aucun impôt minimum universel. S’accorder sur un impôt minimum mondial encouragerait les pays à créer des mécanismes pour s’assurer que leurs entreprises paient un impôt minimum sur leurs revenus étrangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *