Le Maire français exhorte l’UE à interdire le pétrole russe sur le gaz – POLITICO

Mardi, le ministre français de l’Economie Bruno Le Myre a appelé l’UE à donner la priorité à un embargo russe sur le pétrole plutôt qu’à un embargo sur le gaz, tout en reconnaissant que tous les pays du camp n’étaient pas concernés.

« Nous essayons de convaincre nos partenaires européens d’arrêter d’importer du pétrole de Russie », a déclaré Le Maire à la radio française Europe 1. « Quelle est la principale source de devises ? [Russian President] Vladimir Poutine depuis de nombreuses années ? Ce n’est pas du gaz. C’est du pétrole. »

Kiev a déclaré que la Russie lançait lundi une nouvelle offensive en Ukraine dans le cadre d’un plan visant à capturer toute la région orientale du Donbass.

Le Maire a déclaré que les nouvelles attaques avaient accru l’urgence d’empêcher l’Europe de compter sur l’énergie russe, tout en reconnaissant que certains pays de l’UE qu’il n’a pas nommés n’étaient pas prêts à le faire.

« Si nous n’en sommes pas là aujourd’hui, nous savons très bien que ce n’est pas parce que la France ne l’aime pas, mais parce que certains partenaires européens sont encore réticents », a déclaré Le Maire à propos de l’embargo européen sur le pétrole russe.

Bien que Le Maire ne précise pas quels « partenaires européens » font obstacle, l’Allemagne est connue pour s’opposer à l’embargo russe sur le pétrole. Le Maire a lancé un appel similaire plus tôt ce mois-ci.

Les dirigeants occidentaux, dont le président américain Joe Biden, la présidente de la Commission européenne Ursula van der Leyen, le président du Conseil européen Charles Michel, le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg et les dirigeants de l’Allemagne, de la France, de l’Italie, du Royaume-Uni, de la Pologne, de la Roumanie et du Canada. Il devrait tenir une vidéoconférence cet après-midi pour discuter de la situation en Ukraine.

READ  L'Algérie tente de profiter de la situation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.