Le Mali rappelle son ambassadeur en Algérie pour rébellion

Le Mali a rappelé vendredi son ambassadeur à Alger sur la base d'un « principe de réciprocité » dans un contexte de tensions croissantes entre les deux voisins africains à propos des rebelles séparatistes.

Le Mali a accusé mercredi l'ambassadeur d'Algérie d' »ingérence » et d' »actions inamicales », accusant le diplomate d'avoir tenu des réunions avec des séparatistes touaregs sans impliquer Bamako.

Le…

Le Mali a rappelé vendredi son ambassadeur à Alger sur la base d'un « principe de réciprocité » dans un contexte de tensions croissantes entre les deux voisins africains à propos des rebelles séparatistes.

Le Mali a accusé mercredi l'ambassadeur d'Algérie d' »ingérence » et d' »actions inamicales », accusant le diplomate d'avoir tenu des réunions avec des séparatistes touaregs sans impliquer Bamako.

Le lendemain, le ministère algérien des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur du Mali pour protester.

Aucune information n'était disponible vendredi après-midi sur la question de savoir si l'ambassadeur d'Algérie à Bamako serait rappelé dans son pays.

L'Algérie a joué un rôle de médiateur clé dans les efforts visant à rétablir la paix dans le nord du Mali à la suite d'un accord signé en 2015 entre le gouvernement malien et des groupes armés principalement touaregs.

Publicité – Faites défiler pour continuer

Les combats ont repris en août après huit ans de paix entre les séparatistes et les troupes gouvernementales maliennes, alors que les deux camps s'efforçaient de combler le vide laissé par le retrait des forces de maintien de la paix des Nations Unies.

Le Mali est dirigé par l’armée depuis août 2020 après le premier de deux coups d’État.

READ  Algérie vs Angola Prédiction et Conseils de paris

Depuis plus d’une décennie, le pays connaît une crise sécuritaire avec une série d’attaques jihadistes et une flambée d’insurrections séparatistes et rebelles dans le nord.

Publicité – Faites défiler pour continuer

Certains dirigeants de groupes séparatistes touaregs vivent désormais en Algérie, selon les dirigeants de leurs mouvements.

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, s'est rendu vendredi au Maroc.

Alger a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en 2021, condamnant la poursuite des « actes hostiles » de son voisin, notamment sur le territoire contesté du Sahara occidental et sa décision de normaliser ses relations avec Israël.

tk-sd-amt/pvh/jj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *