Le Maroc et l’Algérie présentent leur expertise au sommet africain

Le Kenya a accueilli la réunion ministérielle préparatoire du Sommet africain sur les engrais et la santé des sols à Nairobi du 7 au 9 mai. Le Maroc était représenté par une délégation de haut niveau conduite par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche, du Développement rural, des Eaux et Forêts, Mohamed Sadighi, et de hauts responsables de l’OCP des mines de phosphate marocaines.

Sadiki a souligné l’engagement du Maroc à partager son expertise et son expérience en matière d’engrais et de santé des sols avec d’autres pays africains. Il a souligné l’importance de la coopération Sud-Sud en Afrique, affirmant que le Maroc partage activement ses connaissances et ses meilleures pratiques à travers l’OCP.

OCP a participé à la réunion. déclaré Un « dialogue avec les parties prenantes » prévu pour explorer les opportunités et relever les défis liés au compost et à la santé des sols. Le dialogue se concentrera sur l’intégration post-sommet, les investissements compatibles et les stratégies de mise en œuvre des projets convenus.

Suivant l’exemple du Maroc, l’Algérie a également partagé ses expériences en matière d’engrais et de santé des sols avec les pays africains. Youssef Serfa, ministre algérien de l’Agriculture, a souligné la volonté de l’Algérie de partager son expertise en matière de formation du personnel, de gestion durable des ressources, ainsi que de production et de distribution d’engrais. Il a souligné que l’Algérie est un important producteur et fournisseur d’engrais, répondant aux besoins nationaux et exportant vers l’Afrique, l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Sud.

En janvier, l’Algérie a livré 16 000 tonnes d’engrais au Kenya. Les services de renseignement africains ont rapporté en avril que le président kenyan William Rudo se rendrait au Maroc. La construction d’une usine d’engrais au Kenya est considérée comme une clé potentielle de réconciliation entre les deux pays. Ce projet pourrait être annoncé lors de la visite de Ruto au Maroc.

READ  Un accord a été trouvé avec la France concernant l'annulation du contrat de sous-marin australien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *