Le Maroc “regrette” la décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques

RABAT Le ministère marocain des Affaires étrangères a déclaré mercredi qu’il était “désolé” pour la décision “totalement injustifiée” de l’Algérie voisine de rompre les relations diplomatiques.

L’Algérie a officiellement annoncé sa décision mardi, citant une série d’actions hostiles.

Cette décision “était attendue (…) compte tenu de la logique accrue ces dernières semaines”, a déclaré le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué publié dans la nuit.

“Le Maroc rejette catégoriquement les excuses fausses et absurdes sur lesquelles il est basé”, a-t-il déclaré.

Cette décision aboutit à des tensions croissantes entre les pays d’Afrique du Nord qui sont mêlés à des combats depuis des décennies, leurs frontières étant fermées les unes aux autres.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a spécifiquement condamné les “opérations d’espionnage massives et systématiques” du Maroc, citant des allégations selon lesquelles les services de sécurité du royaume auraient utilisé le logiciel espion Pegasus de fabrication israélienne contre ses fonctionnaires et ses citoyens. Le Maroc nie catégoriquement de telles allégations.

Publicité

Autres critiques

Le Maroc et Israël sont des alliés de l’Occident, et cette décision risque de compliquer la diplomatie dans la région. Les deux sont importants dans la lutte contre le terrorisme dans la région voisine de Sahal.

Copyright 2021 Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation.

READ  Un feu de forêt s'est propagé en Algérie, tuant au moins 65 personnes, dont des soldats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *