Le ministre du Revenu a déclaré que l’économie était en meilleure forme cette année par rapport à 2020

New Delhi: Le ministre du Revenu, Tarun Bajaj, a déclaré vendredi que l’économie n’avait pas beaucoup souffert cette année au milieu de la deuxième vague de Covid-19 par rapport à l’année dernière quand il y avait un verrouillage complet.
Il a également déclaré que si 1,10 crores de roupies étaient collectés par mois en moyenne par le biais de la taxe sur les produits et services (TPS), le déficit des recettes de la TPS de l’État serait d’environ 1,5 crore de roupies au cours de cet exercice.
“Si nous adoptons la même méthodologie et la même formule que la dernière fois, l’écart (manque d’élimination de la TPS) est proche de Rs. 1,58 crore. Mais contrairement à l’année dernière où il y avait un verrouillage et que l’économie souffrait, cette fois, l’économie est », A déclaré Bajaj aux journalistes après la quarante-troisième réunion. À la Commission de la taxe sur les produits et services.
L’économie indienne s’est contractée de 8% au cours de l’exercice précédent se terminant en mars 2021.
Le mois dernier, la Banque de réserve de l’Inde a maintenu ses prévisions de croissance à 10,5% pour l’exercice en cours, tandis que la Banque asiatique de développement prévoyait un taux de croissance de 11%.
Cependant, les agences de notation ont revu à la baisse les prévisions de croissance pour l’Inde, affirmant que la deuxième vague d’infections entraverait la reprise économique. Cependant, ils ont estimé que l’impact négatif sur la production économique serait limité au trimestre d’avril à juin.
Le centre a estimé la diminution de la compensation de la TPS due aux États dans les finances publiques actuelles à Rs. 2,69 mille crores, dont Rs. 1,58 crores devront être empruntés cette année.
Le centre s’attend à collecter plus de 1,11 mille crores de roupies à travers la taxe sur les produits de luxe, les défauts et le péché qui seront reversés aux États pour les compenser de la baisse des revenus causée par la mise en œuvre de la TPS.
Les Rs. 1,58 crore restants devront être empruntés pour remplir la compensation promise aux États sous le régime de la TPS.
Au cours du dernier exercice fiscal 2020-2021, le centre a emprunté au nom des États et a débloqué 1,10 crores de roupies pour compenser la baisse des recettes de la TPS.
Un autre crore de Rs 68 700 a été soulevé par prélèvement fiscal.
Compte tenu de deux scénarios, a déclaré Bajaj, si la TPS Rs 1,10 mille crores était collectée mensuellement, le déficit des recettes de l’État serait de Rs 1,50 crore. Si la TPS 1,15 crore était collectée mensuellement, ce déficit serait de Rs 1,25 crore.
Par conséquent, étant donné que 1,58 crores de roupies seront empruntés au cours de cet exercice pour compenser les États, l’emprunt supplémentaire, en plus du déficit de cette année, sera utilisé pour compenser le déficit des recettes de l’État les années précédentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *