Le nageur Namutepe établit un nouveau record national au 50 m nage libre

Écrit par Maktoum Muziransa

Kirabu Namotebe, 16 ans, a fait ses débuts olympiques à Tokyo avec un nouveau record national du 50 m nage libre féminin, vendredi après-midi.

Namotbe, qui nageait dans le huitième couloir de la manche 6, a réussi un temps de 26,63 pour réduire son record personnel de 26,98, qu’elle a affiché aux Championnats du monde juniors 2019 à Budapest pour obtenir une wild card aux Jeux olympiques de Tokyo.

Elle a du mal depuis 2019 à revenir dans la barre des moins de 27 ans avec sa meilleure performance près d’un mois plus tard aux Jeux olympiques d’Orlando Golden Meet en Croatie – où elle est allée dans le cadre de son programme de bourses Fina d’un an. Depuis avril en Russie.

Le programme a clairement amélioré son jeu après avoir eu du mal à s’entraîner pour la majorité de 2020 et au début de 2021 en raison du verrouillage imposé par le gouvernement pour freiner la pandémie dévastatrice de Covid-19.

Au sixième tour, elle a affronté la nageuse résidente kenyane et américaine de 23 ans Emily Mutiti. La Kenyane a affiché une meilleure entrée de 26,31, mais l’adolescente ougandaise sera plus heureuse de maintenir son profil actuel de jeune nageuse la plus rapide de l’émission – une position qu’elle a gagnée lorsqu’elle a battu le continent dans la même course aux Championnats d’Afrique juniors 2019 à Tunisie.

Parmi les Africaines qui se démarquent, la Sud-Africaine de 24 ans Emma Chelios, qui a atteint les demi-finales avec un score de 24,65.

publicité

Il y a aussi l’Egyptienne Farida Othman, 26 ans, qui a réussi 25,13, ​​et l’Algérienne Amal Al-Malih, 27 ans, qui a marqué 25,77.

Namutbe, en passe de se classer 47 sur 81 nageurs qui ont participé aux 11 qualifications suivantes – sera également fier de battre la Rwandaise Alphonsine Agahuzo (30,50), la Burundaise Audrina Kaze (33,39) et la Soudanaise Hanin Ibrahim (34,49), toutes originaires de la même zone de baignade – Cana Zone III.

En outre, elle a battu des nageurs de Zambie, du Ghana, du Bénin, du Mozambique, du Congo et du Malawi – parmi les nations africaines dans une performance que son entraîneur, Mozavaro Mwangozi, a qualifiée d'”absolument bonne”.

READ  Aston Villa Block Nakamba - NewsDay Zimbabwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *