Le PAM au Soudan du Sud accueille un don de 1,29 million de dollars de la France

7 juillet 2022 (JUBA) – Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a salué la contribution de 1,29 million de dollars du gouvernement français pour fournir une assistance nutritionnelle à des milliers de personnes au Soudan du Sud.

Selon l’organisation humanitaire, plus de 7,74 millions de personnes dans la nouvelle nation africaine ont de plus en plus faim après des années de conflit, l’impact des chocs climatiques tels que les inondations et les crises économiques.

Le PAM utilisera la contribution pour fournir une assistance nutritionnelle spéciale pour le traitement et la prévention de la malnutrition à 24 222 enfants âgés de 6 à 23 mois, femmes enceintes et mères allaitantes. De plus, 25 000 personnes, principalement des femmes, recevront des séances de formation et de sensibilisation sur les meilleures pratiques en matière de nutrition », a déclaré l’agence.

Dans un communiqué, l’ambassade de France au Soudan du Sud a confirmé son soutien aux personnes confrontées à une situation catastrophique en raison de l’insécurité alimentaire croissante.

« Après avoir fait don de 1,15 million d’euros (1,24 million de dollars) au PAM en 2021, la France est heureuse de participer cette année encore aux opérations d’assistance nutritionnelle du PAM, essentielles à la survie de la population du Soudan du Sud », a déclaré Marc Drouet. Ambassadeur de France au Soudan du Sud.

Le dernier rapport de classification intégrée de la phase de sécurité alimentaire (IPC) indique qu’environ 7,7 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire au Soudan du Sud cette année.

Les estimations de l’IBC estiment également que 1,34 million d’enfants de moins de cinq ans pourraient souffrir de malnutrition sévère, les États de Jonglei, du Haut-Nil, de l’Unité et du Bahr el Ghazal occidental étant les plus touchés.

READ  Je n'oublierai jamais mon but contre l'Algérie à la CAN 2015 - Asamoh Kian

« Le Soudan du Sud est confronté à une crise humanitaire sans précédent et cette année, nous avons constaté une forte augmentation du nombre d’enfants malnutris dans certaines régions », a déclaré Adeyinka Badejo, directrice exécutive du PAM au Soudan du Sud.

Il a qualifié la contribution du gouvernement français au PAM de « significative ».

« Le regard de désespoir sur les visages des enfants touchés est troublant. Il s’agit d’une priorité essentielle pour le PAM au Soudan du Sud et la contribution de la France jouera un rôle important dans le traitement et la prévention de la malnutrition pour les femmes et les enfants les plus vulnérables », a souligné Badejo.

Le mois dernier, la plus grande agence humanitaire au monde a annoncé qu’elle cesserait de distribuer de l’aide alimentaire à près d’un tiers de la population en situation d’insécurité alimentaire grave de la jeune nation, citant de graves déficits de financement.

(DAKOTA DU SUD)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.