Le président polonais s'engage à opposer son veto au projet de loi sur les dépenses dans le cadre d'une lutte majeure avec le nouveau gouvernement – Politico

Appuyez sur play pour écouter cet article

Exprimé par l’intelligence artificielle.

Le président polonais Andrzej Duda a déclaré samedi qu'il opposerait son veto au projet de loi de dépenses révisé pour 2024 et qu'il proposerait son propre projet, pour défier le nouveau Premier ministre polonais Donald Tusk.

dans mail Sur la plateforme des réseaux sociaux

Le nouveau gouvernement polonais a décidé mercredi de reprendre le contrôle de la télévision, de la radio et de l'agence de presse publiques du pays aux fidèles du parti Droit et Justice, qui a perdu le pouvoir à la suite des élections législatives du 15 octobre. Duda était membre du PiS et reste fidèle au parti.

Le ministre polonais de la Culture, Bartlomiej Sienkiewicz, a limogé les dirigeants de la télévision publique TVP, de la Radio polonaise et de l'Agence de presse polonaise (PAP).

Duda a écrit dans A Deuxième emploi « Je voudrais vous informer qu'après Noël, je présenterai immédiatement mon propre projet au Parlement, concernant, entre autres, l'augmentation des enseignants et d'autres dépenses prévues dans la loi de finances. »

Jan Grabec, chef de la Chancellerie du Premier ministre, a qualifié l'annonce de Duda de « ridicule ».

« Le président n'a pas grand-chose à dire. Le président dit qu'il présentera un projet de loi budgétaire, et cela sort complètement de ses pouvoirs. » Il a dit.

Duda a été critiqué par les politiciens du PiS pour ne pas avoir fait davantage pour contrecarrer les efforts du gouvernement pour contrôler les médias publics – qui, au cours des huit dernières années, ont servi de bras de propagande au PiS.

READ  Une source du palais a déclaré que la reine Elizabeth ne se rendra pas à Sandringham pour Noël

Le gouvernement de Tusk est arrivé au pouvoir en décembre, mettant fin à huit années de règne du PiS, alors que Varsovie s'affrontait avec Bruxelles sur l'État de droit et la liberté de la presse.

Cependant, les relations entre le nouveau gouvernement et le président, qui conserve le pouvoir de veto sur la législation, sont tendues, Duda ayant clairement indiqué qu'il utiliserait ses pouvoirs présidentiels pour contrecarrer la nouvelle administration.

Le gouvernement de Tusk est arrivé au pouvoir en décembre, mettant fin à huit années de règne du PiS Wojtek Radwanski/AFP via Getty Images

Le conflit sur les médias publics et le budget fait partie d’une bataille plus large, alors que le gouvernement Tusk tente d’isoler le PiS des sources de pouvoir politique et d’argent.

Ces derniers jours, le Parlement a mis en place des commissions spéciales chargées d’enquêter sur les irrégularités passées, telles que les contrats douteux datant de l’ère du coronavirus et les dépenses nécessaires à la tenue des élections de 2020 par vote postal qui n’ont pas été autorisées par le Parlement. Tusk a nommé mardi de nouveaux chefs des principaux services de renseignement et de sécurité, accusés de soutenir le PiS et d'espionner les opposants du parti.

« Attachez vos ceintures, Tusk. » Annoncer Mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *