Le président Tebboune a affirmé l'engagement de l'Algérie comme voix du continent africain

Alger. Parmi les principales priorités de l'Algérie au Conseil de sécurité figure la question de la réforme de ce Conseil, processus jugé nécessaire pour établir un ordre international plus représentatif, juste et équilibré.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a souligné le rôle de l'Algérie dans l'unification de la voix africaine.

Le contexte international actuel, caractérisé par de multiples crises et changements géopolitiques, ainsi que par des menaces multidimensionnelles et multidimensionnelles auxquelles le continent africain est confronté, telles que le terrorisme, les guerres, le changement climatique, les crises sanitaires, énergétiques et alimentaires, souligne l'importance de cette réforme.

A cet égard, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé, devant l'Assemblée générale des Nations Unies, que l'accélération des négociations sur la réforme du Conseil de sécurité devait être « une priorité pour la communauté internationale ».

Dans sa nouvelle mission de membre non permanent du Conseil de sécurité, l'Algérie « réussira, sans aucun doute, grâce à sa vision et ses principes fondamentaux, à contribuer de manière efficace et active, en accord avec tous les Etats membres du Conseil de sécurité ». « Afin de promouvoir et de renforcer la paix et la sécurité internationales », tels sont également les propos du président Tebboune.

Le 6 juin 2023, 184 pays sur 193 votants (95 % des suffrages) ont voté « oui » en faveur de l’octroi à l’Algérie du statut de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies. Le 2 janvier 2024, l'Algérie a débuté ce mandat aux côtés des autres membres non permanents : la Sierra Leone, la Corée du Sud, la Guyane et la Slovénie. Une célébration officielle a été organisée à cette occasion en présence des représentants permanents des cinq pays participant au Conseil.

READ  L'acteur, producteur et entrepreneur Mark Wahlberg ajoute StreetTrend LLC et la marque de chaussures de sport P448 à son portefeuille de marques et d'investissements commerciaux

Dans son discours lors de la cérémonie, le Représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations Unies, l'Ambassadeur Ammar Benjameh, a souligné « l'engagement ferme de la diplomatie algérienne, sous instructions du Président de la République, à contribuer efficacement à la promotion des valeurs de paix ». et la tolérance. » Les vertus du dialogue pour surmonter les différences et renforcer la coopération internationale.

Au cours de son mandat pour la période 2024-2025, au sein du Conseil de sécurité, l’Algérie contribuera à unifier la voix de l’Afrique afin de mieux défendre les enjeux prioritaires et les aspirations légitimes du continent. C'est l'une des priorités fondamentales du pays élu à ce poste pour la quatrième fois de son histoire.

Le président Tebboune a affirmé l'engagement de l'Algérie « à œuvrer sans relâche pour faire entendre la voix et les revendications légitimes du continent et pour réformer l'injustice historique dont il a été victime », lors de la réunion de la dixième commission de l'Union africaine chargée de réformer le Conseil de sécurité. , qui s'est tenue en février dernier à Addis-Abeba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *