Le président turkmène Gourbangouly Berdymukhamedov veut éteindre l’incendie des « Portes de l’Enfer »

Dit le président du Turkménistan en enfer avec l’une des célèbres attractions touristiques du pays.

Le président Gurbanguly Berdimuhamedov veut éteindre les flammes aux « Portes de l’Enfer » – le cratère de gaz qui brûle depuis des décennies.

L’emplacement, également appelé « Hell’s Gate », est Situé au milieu du désert À environ 160 miles au nord de la capitale, Achgabat, il est devenu un pôle d’attraction pour peu de visiteurs du pays.

Le cratère infernal, qui mesure 190 pieds de large et 70 pieds de profondeur, s’est formé en 1971 après l’effondrement de l’exploration gazière en Union soviétique, selon le site d’information turkmène Turkmen.

Des géologues auraient mis le feu au site pour empêcher la propagation du gaz. On s’attendait à ce qu’il s’éteigne après plusieurs semaines.

Le président veut enfin éteindre l’incendie après plus de 40 ans en raison de ses effets négatifs sur l’environnement et la santé de la population locale.

Il a aussi un autre mobile : l’argent. Il a déclaré qu’éteindre les incendies limiterait la perte d’exportations potentielles de gaz.

Le président turkmène Gurbanguly Berdymukhamedov fait pression pour éteindre la fosse brûlante des « Portes de l’Enfer ».
AFP via Getty Images

« Nous perdons de précieuses ressources naturelles dont nous pouvons tirer de grands profits et les utiliser pour améliorer le bien-être de notre peuple », a déclaré le président dans une allocution télévisée. Selon la BBC.

Il a demandé aux responsables gouvernementaux de « trouver une solution pour éteindre l’incendie ».

avec fil

READ  ISIS est crédité d'avoir tué des sikhs au Pakistan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.