Le sélectionneur algérien Belmadi démissionne

Abidjan – Le sélectionneur de l'équipe nationale algérienne, Djamel Belmadi, a accepté de démissionner de son poste suite à l'élimination de l'équipe de la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations, mardi, a annoncé mercredi la Fédération algérienne de football.

Le président de la Fédération algérienne, Walid Saadi, a déclaré que Belmadi avait informé ses joueurs dans le vestiaire qu'il démissionnerait après la défaite 1-0 de l'Algérie contre la Mauritanie et qu'il avait depuis accepté de mettre fin à son contrat.

Il a ajouté : « J'ai rencontré le sélectionneur de l'équipe nationale pour discuter des conséquences de cette amère exclusion, et nous sommes parvenus à un accord à l'amiable pour mettre fin à son contrat. Saadi a déclaré : « Nous remercions l'entraîneur pour tout ce qu'il a fait pour l'équipe et lui souhaitons bonne chance pour le reste de sa carrière. »

Belmadi était sélectionneur lorsque l'Algérie a remporté la Coupe des Nations 2019 en Égypte, mais son équipe a terminé dernière de son groupe au premier tour lors des éditions successives depuis.

Ils n’ont pas non plus réussi à se qualifier pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, concédant un but de dernière minute à domicile contre le Cameroun pour sortir selon la règle des buts à l’extérieur pour les séries éliminatoires.

Belmadi, célèbre pour ses gestes émotionnels sur la ligne de touche et son sens du spectacle, s'est accroché à son poste malgré les récents revers. On attendait de l'Algérie une bonne performance lors de la Coupe des Nations en Côte d'Ivoire avec une équipe redoutable.

READ  Deschamps a révélé que cinq joueurs français n'étaient pas éligibles pour la finale de la Coupe du monde

Mais il a égalisé avec l'Angola et le Burkina Faso lors des deux premiers matches du groupe D avant de subir sa première défaite contre la Mauritanie, qui compte 75 places derrière lui.

Belmadi a déclaré lors d'une conférence de presse après le match contre la Mauritanie : « La seule chose qui nous manquait était le but. Chaque fois qu'ils avaient une demi-occasion, ils marquaient, et chaque fois que nous avions une occasion, nous ne marquions pas. C'est le secret du football. « .

Le joueur de 47 ans, né en France mais qui a joué pour l'Algérie et dont la carrière en club comprenait des passages à Manchester City et au Paris Saint-Germain, n'a perdu que sept matches sur 67 depuis sa nomination en 2018. Il en a remporté 43 à un coût.

Belmadi est la quatrième victime du sélectionneur en 24 heures dans le tournoi ivoirien, après la démission du Gambien Tom Saintveit et l'exclusion de Chris Hughton (Ghana) et de Jean-Louis Gasset de l'équipe hôte.

(Edité par Christian Radnedge)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *