Le sélectionneur algérien Jamel Belmadi a déclaré que Nice déconseille aux joueurs africains de rejoindre les équipes nationales

“De nouveau

Parle jeu RMC Suite au retrait de l’attaquant Andy Delorte de l’équipe nationale cet après-midi, le sélectionneur algérien Jamel Belmadi a condamné la direction de Nice.

Après avoir rejeté l’offre de DeLort de donner la priorité à son club “Comédie de l’année”, L’ancien milieu de terrain a déclaré que son club avait insisté pour que ses internationaux africains ne rejoignent pas leurs équipes nationales. Selon Belmadi, cela inclut le Gabonais Mario Lemina et l’Algérien Youssef Atal, tandis qu’Islam Slimani a également refusé de le faire cet été à l’invitation du réalisateur Julian Bornier. Connecté CMR La semaine dernière, Les Iclans démentaient l’existence d’une telle clause dans un quelconque document, ou dans un quelconque accord verbal avec leurs joueurs.

“C’est la plus grosse blague de l’année. Soit c’est la plus grosse bêtise, soit c’est le culot sans limites. C’est une décision sérieuse. Il aurait dû d’abord parler à la presse et au peuple algériens. Il me parle de la compétition, mais ne le fait pas accepter qu’il fasse partie de l’équipe nationale.

“Ne voulant pas faire le vif d’or, j’ai parlé à Julian Fournier, le directeur du Sport de Nice, qui m’a appelé. Il m’a dit : ‘On dit à nos joueurs. [to not join up with their national team]”. Même à Youssef Atal, qui fait déjà partie de l’équipe nationale. Il lui a dit : « Nous ne voulons pas que vous rejoigniez l’équipe nationale. Au moins, il est clair là-dessus, mais il n’en a pas le droit, c’est sur la table de la FIFA. Je lui ai dit : « D’un point de vue éthique, ce que vous faites est dégoûtant. Vous ne respectez pas les pays, les équipes nationales et le continent africain. Si c’est oral, vous ferez ce que vous voulez, mais éthiquement parlant je n’aime pas ce que tu fais.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *