Le site de demande de visa de la France expose les données personnelles de cyber-attaquants expérimentés

Il y a un mois, les autorités françaises ont annoncé que les données personnelles de près de 9 000 personnes qui avaient demandé un visa français étaient menacées en raison d’une cyberattaque sur le site officiel de demande de visa du pays le 10 août.

Selon un communiqué de presse émis par le ministère français de l’Intérieur le 3 septembre, les données à risque comprennent les adresses e-mail fournies lors du processus de demande, telles que le nom, la date de naissance, la nationalité et le numéro de passeport/carte d’identité, ainsi que les informations de base informations d’identification. Cependant, aucun détail n’a été publié sur le nombre de candidats concernés.

Les responsables ont confirmé la neutralisation de ces activités illégales dès qu’ils ont détecté une cyberattaque, ainsi qu’en informant les candidats dont les données avaient été divulguées et en leur recommandant de prendre des précautions, a rapporté SchengenVisaInfo.com.

En outre, le ministère de l’Intérieur et le ministère des Affaires étrangères de l’Europe et le ministère des Affaires étrangères ont pris toutes les mesures nécessaires pour protéger la plate-forme et prévenir de tels incidents à l’avenir. L’Agence française de protection des données, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) ont été informées de l’attaque et une enquête judiciaire a été ouverte.

“Ces mesures garantissent que l’utilisation des visas France pour les étrangers souhaitant se rendre en France s’effectue dans les conditions de sécurité requises.” Le rapport du ministère dit.

En outre, le même ministère insiste sur le fait qu’aucune des données divulguées ne contient des informations financières ou toute autre information importante relevant du règlement sur la sécurité publique (RGPD), minimisant ainsi les abus.

READ  Ski alpin: Fiveray remporte le grand slalom de France pour Pinturald manquant

« Ces données peuvent conduire à une utilisation abusive, mais peuvent par conséquent être limitées, car les informations ne contiennent pas de données financières ou sensibles au sens du RGPD. Le ministère a ajouté.

Plus tôt cette année, SchengenVisaInfo.com a annoncé que d’ici 2020, le nombre total de visas délivrés par les consulats français avait chuté de 79,8 %. De plus, le nombre de visas de courte durée délivrés dans l’espace Schengen a diminué de 82% en 2019 par rapport aux chiffres d’avant l’épidémie, tandis que le nombre de visas de longue durée a diminué de 37,1%.

Auparavant, les autorités françaises avaient annoncé qu’à partir du 9 août, toutes les personnes, y compris les voyageurs internationaux, devraient avoir un certificat de vaccination en cours de validité ou le dernier résultat négatif du test COVID-19 s’ils souhaitaient accéder aux lieux publics et autres lieux d’accueil.

>> Voyager en France cet été est tout ce que vous devez savoir sur Covid-19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *