Le spécialiste vietnamien de la musique folklorique décède en France à l’âge de 78 ans

Le professeur Tran Quang Hai, spécialiste de la musique traditionnelle vietnamienne, est décédé dans son sommeil des années après avoir lutté contre la leucémie en France à l’âge de 78 ans.

Le professeur Tran Quang Hai, spécialiste de la musique traditionnelle vietnamienne, est décédé en France le 29 décembre. Photo laodong.vn

Auparavant, bien qu’il ait été guéri d’une maladie en phase terminale, il a été vu en train de lancer activement le Fonds de bourses d’études Tran Van He pour réaliser le souhait de son père, le regretté professeur Tran Van He, musicologue, écrivain et professeur légendaire, ainsi qu’un interprète talentueux de Musique vietnamienne.

Le fonds de bourses d’études Tran Van Khe vise à honorer les étudiants, les universitaires et les artistes ayant accompli des travaux exceptionnels dans l’étude, la recherche et la promotion des arts traditionnels vietnamiens.

Hai est né en 1944 à Sai Gon (aujourd’hui HCM City), un descendant de cinquième génération des musiciens de la cour Hugh et le fils aîné du professeur Tran Van Khe. Il a suivi un parcours musical depuis son plus jeune âge.

Après avoir été diplômé du département de violon de l’École de musique et d’art dramatique de Saigon, il s’installe en France pour poursuivre ses études et commence ses recherches sur les instruments de musique ethniques.

Sur les conseils du chef d’orchestre, le professeur Yehudi Menuhin, il entreprend d’étudier d’autres instruments de musique ethniques aux universités du Louvre, de la Sorbonne (Paris, France) et de Cambridge (Royaume-Uni). Il a ensuite obtenu un doctorat en musique folklorique vietnamienne en France, la deuxième personne à recevoir le diplôme après son père.

Il a commencé à travailler au Centre national de la recherche scientifique au Musée de l’Homme à Paris en 1968. Il a mené des recherches particulières dans le domaine des musiques populaires telles que le chant de gorge, et a développé une technique pour jouer de la musique. Les baguettes et les rouges à lèvres sont acclamés à l’échelle internationale. Il a également été membre du Conseil international des musiques traditionnelles.

Avec sa femme, la chanteuse Bach Yen, il a donné plus de 3 000 spectacles de musique folklorique vietnamienne dans 70 pays à travers le monde. Il a reçu le titre de « King of the Spoon » après avoir remporté le concours de percussions à la cuillère au British Music Festival de 1967.

Hay a passé plus de 60 ans à composer des airs avec des coups de cuillère, qu’il a joués dans plus de 1 500 spectacles et activités musicales dans le monde entier.

Au Vietnam, il a été établi par le Vietnam Book of Records comme la personne qui a exécuté les rythmes et les sons les plus variés de l’art du tapotement à la cuillère. Il a également établi un record pour jouer du oud dans la plupart des pays du monde en 2012.

En 2017, il a soumis ses documents de recherche à l’Académie nationale de musique du Vietnam. Le professeur de musique populaire a publié deux livres, 50 ans d’étude de la musique folklorique vietnamienne (50 ans d’étude de la musique folklorique vietnamienne) et Hát ng Song Thanh (chant de gorge).

Source : Nouvelles du Vietnam

Le lancement de la Fondation Tran Van Gee

Le lancement de la Fondation Tran Van Gee

Un groupe de chercheurs et d’artistes culturels de HCM envisage de lancer la Fondation Tran Van Khe, une organisation à but non lucratif nommée d’après le regretté professeur Tran Van Khe,

READ  Les Algériens sont à bout de patience pour le changement et le président est toujours malade

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.