Le village du Grand Prix d’Arabie attire les foules

JEDDAH : Avec la participation du Royaume d’Arabie saoudite, la 144ème session de l’Assemblée générale de l’Union interparlementaire, qui s’est tenue au Bali International Convention Center en Indonésie, s’est achevée.

La délégation du Conseil de la Choura, représentant le Royaume d’Arabie saoudite, dirigée par le Dr Abdullah Al-Sheikh, a participé aux réunions tenues sous le titre « Getting Zero : Mobilizing Parliaments to Action on Climate Change ».

Son Excellence Mohammed bin Dakhil Al-Mutairi, Secrétaire général du Conseil de la Choura, a participé aux réunions de l’Assemblée des Secrétaires généraux de l’Union interparlementaire, au cours desquelles les derniers développements de l’Union et le projet d’ordre du jour de la prochaine réunion ont été discutés.

Le secrétaire général du Conseil saoudien de la Choura, Muhammad bin Dakhil Al-Mutairi, a participé aux réunions de l’Assemblée des secrétaires généraux de l’Union interparlementaire à Bali, jeudi. (Twitter / @ShuraCouncil_SA)

Le Dr Ayman bin Saleh Fadel, membre du Conseil de la Choura, a participé à la réunion du Comité permanent du développement durable, intitulée « Utiliser les technologies de l’information et de la communication comme catalyseur pour le secteur de l’éducation, y compris en période d’épidémie ».

Membre du Conseil saoudien de la Shura, Ayman Fadel, participe aux réunions du Comité permanent du développement durable de l’Union interparlementaire. (Twitter / @ShuraCouncil_SA)

Mme Amal Al-Shaman, autre membre du Conseil de la Choura, a participé aux réunions du Comité permanent de la démocratie et des droits de l’homme de l’Union interparlementaire. Au cours des entretiens, les deux parties ont discuté du projet de résolution qui sera adopté lors de la prochaine Assemblée générale sur la proposition parlementaire visant à faire progresser le développement local et régional dans les pays à fort taux de migration internationale. Les participants ont discuté de l’importance d’arrêter toutes les formes de traite des personnes, en plus d’autres sujets à l’ordre du jour du comité.

Amal Al-Shaman, membre du Conseil saoudien de la Choura, participe aux réunions du Comité permanent de la démocratie et des droits de l’homme de l’Union interparlementaire. (Twitter / @ShuraCouncil_SA)

Huda Al-Halisi, membre du Conseil de la Choura, a également participé aux réunions du Comité permanent des affaires des Nations Unies à l’Union interparlementaire. Elle a discuté avec ses collègues du Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur le développement durable, entre autres sujets.

Huda Al-Halsi, membre du Conseil saoudien de la Choura, assiste aux réunions du Comité permanent des affaires des Nations Unies de l’Union interparlementaire. (Twitter / @ShuraCouncil_SA)

Entre-temps, les membres de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationales de l’UIP, dont le Dr Hani bin Yusuf Khashoggi, ont tenu une réunion au cours de laquelle ils ont discuté d’un projet de résolution sur la reformulation de l’approche des opérations de paix afin de promouvoir une stabilité durable.

L’Union interparlementaire est une organisation internationale de parlements nationaux. Il a commencé en 1889 en tant que petit groupe de parlementaires dédiés à la promotion de la paix par la diplomatie et est depuis devenu une organisation mondiale.

Avec 178 parlements membres, 14 membres associés et un nombre croissant de parlementaires du monde entier, les Assemblées de l’UIP se tiennent deux fois par an et rassemblent plus de 1 200 représentants.

READ  Dogecoin bondit de 25% après le tweet en un mot d'Elon Musk sur la crypto-monnaie chaude | Nouvelles sur les devises | Actualités financières et commerciales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.