Le virus de la polio a été identifié dans les eaux usées de Londres, selon l’Agence britannique de la santé

L’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a déclaré mercredi dans un communiqué que des enquêtes étaient en cours après la découverte de plusieurs virus étroitement liés dans des échantillons d’eaux usées provenant d’usines de traitement des eaux usées à Becton qui ont été capturés entre février et mai.

L’UKHSA a déclaré: « Il est normal que 1 à 3 poliovirus de type vaccin soient détectés chaque année dans des échantillons d’eaux usées du Royaume-Uni, mais ceux-ci ont toujours été des découvertes ponctuelles et n’ont plus été détectés. » .

« Ces découvertes antérieures se sont produites lorsqu’une personne vaccinée à l’étranger avec un vaccin antipoliomyélitique oral vivant est revenue ou s’est rendue au Royaume-Uni et a brièvement rejeté des traces du virus de la polio de type vaccin dans ses selles », a-t-elle ajouté.

Les derniers échantillons ont sonné l’alarme car le virus « a continué d’évoluer et est désormais classé comme un poliovirus de type 2 » dérivé d’un vaccin « (VDPV 2), qui dans de rares cas peut provoquer des maladies graves, telles que la paralysie chez les personnes non vaccinées ». . », a déclaré l’UKHSA.

Aucun cas de virus n’a été signalé et les risques pour le public sont considérés comme faibles. Mais Vanessa Saliba, épidémiologiste consultante à l’UKHSA, a exhorté le public à vérifier que les vaccins contre la poliomyélite sont à jour.

« La plupart de la population britannique sera protégée de la vaccination des enfants, mais dans certaines communautés à faible couverture vaccinale, les individus peuvent encore être à risque », a déclaré Saliba dans le communiqué.

La déclaration a ajouté: « La découverte du VDPV2 indique qu’il est probable qu’il y ait une certaine prévalence parmi des individus étroitement liés dans le nord et l’est de Londres et qu’ils éliminent maintenant la souche de poliovirus de type 2 dans leurs matières fécales. »

READ  L'étoile sauvage "Propeller" bat le record de la naine blanche la plus rapide

Des campagnes mondiales de vaccination à grande échelle pour éradiquer le poliovirus sauvage sont en cours depuis longtemps. L’UKHSA a déclaré que le dernier cas de poliomyélite sauvage contracté au Royaume-Uni avait été confirmé en 1984 et que le Royaume-Uni avait été déclaré exempt de poliomyélite en 2003.

Les poliovirus dérivés de vaccins, tels que ceux récemment identifiés à Londres, proviennent du poliovirus atténué contenu dans le vaccin antipoliomyélitique oral vivant utilisé dans certaines parties du monde.

Ces virus peuvent changer avec le temps pour agir comme un virus sauvage, et le poliovirus dérivé d’un vaccin peut se propager, en particulier parmi les personnes non vaccinées.

Les symptômes de la poliomyélite comprennent de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, des vomissements, une raideur de la nuque, des douleurs aux extrémités et, dans un très petit pourcentage de cas, une paralysie, qui est souvent permanente. Il n’y a pas de remède contre la poliomyélite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.